Négociations sur fond d'urgence pour les partis d'opposition

David Lemelin, chef du parti Québec autrement, tend la... (Photo Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

David Lemelin, chef du parti Québec autrement, tend la main depuis plusieurs mois à la chef Anne Guérette afin qu'ils unissent leurs forces.

Photo Le Soleil, Erick Labbé

Partager

Dominique Hardy

(Québec) Le temps presse pour les partis d'opposition, alors que les négociations visant à unir leurs forces pour contrer Équipe Labeaume lors des élections municipales prévues le 3 novembre 2013 commenceront dès le lendemain du jour de l'An.

Le décompte est commencé pour les partis d'opposition, alors que le passage vers l'année 2013 marquera, en quelque sorte, le début de la campagne électorale. Une rencontre des différents partis, soit Québec autrement et son chef David Lemelin, Démocratie Québec, avec sa chef Anne Guérette, et Alternative Québec, représenté par Frédéric Chrétien, a eu lieu jeudi afin d'établir un calendrier de rencontres avec pour objectif d'en arriver à un parti uni et unique d'ici la fin du mois de janvier. Le réveillon du jour de l'An à peine digéré, une première ronde de discussions aura lieu.

«Je suis content que nous montrions une volonté d'aller rapidement, parce qu'un mois que l'on passe à négocier, c'est un mois que l'on ne passe pas à travailler sur un plan de match pour attaquer l'adversaire», affirme David Lemelin, chef de Québec autrement.

M. Lemelin tend la main depuis plusieurs mois à la chef Anne Guérette afin qu'ils unissent leurs forces. Deux rencontres ont déjà eu lieu entre les deux chefs afin de discuter d'une éventuelle fusion.

«On devrait être capables de conclure à savoir comment on consolide les forces», avance Anne Guérette, chef de Démocratie Québec et conseillère de l'opposition, affirmant qu'il est trop tôt pour conclure quoi que ce soit à propos de cette alliance.

«Il n'y a pas d'accroc à l'horizon et il n'y a pas de raison de croire que l'on s'en va dans le décor avec ça», confie David Lemelin.

Des points de discussions ont été établis et les deux chefs ont délégué des membres de leur organisation pour les représenter lors des négociations.

Situation urgente

La situation est urgente pour le chef d'Alternative Québec, Frédéric Chrétien, candidat défait lors de l'élection partielle dans le district de Saint-Rodrigue en novembre dernier. Son organisation poursuit ses démarches de reconnaissance officielle auprès du Directeur général des élections du Québec malgré le processus de négociation.

«Nous devons faire front commun face à l'Équipe Labeaume. Ça, c'est clair. Nous voulons coopérer et c'est pour ça que nous avons mis sur pied un échéancier», mentionne M. Chrétien. «Nous devons faire quelque chose au plus vite, sinon, il sera trop tard.» «Je souhaite fort que ça arrive et on va tout faire pour y arriver», conclut David Lemelin.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer