Un million de dollars pour des ateliers d'artistes à Québec

L'argent de la Ville permettra de mettre aux... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

L'argent de la Ville permettra de mettre aux normes l'ancienne caserne située derrière la Maison de Lauberivière.

Le Soleil, Yan Doublet

Partager

Sur le même thème

(Québec) La Ville de Québec injecte 1 million $ dans l'ancienne caserne de pompiers no 2 de la rue Saint-Nicolas pour la transformer en ateliers d'artistes d'ici 2014.

Ce million permettra à court terme de mettre aux normes la caserne située derrière la Maison de Lauberivière, en améliorant sa fenestration, sa maçonnerie et ses équipements sanitaires.

Le reste de la transformation sera financé par les artistes eux-mêmes regroupés en un organisme artistique.

«Les artistes pourront l'aménager à leur goût, selon leurs besoins et leurs désirs», a indiqué mardi la conseillère municipale responsable de la culture, Julie Lemieux, lors d'une conférence de presse annonçant cet investissement prévu au Programme triennal d'immobilisations (PTI) que la Ville dépose d'ailleurs aujourd'hui (voir texte en page 13).

La caserne de 14 500 pieds carrés n'est plus occupée par les pompiers depuis 2007. Elle sert présentement de quartier général et d'entrepôt pour le Cirque du Soleil pour ses spectacles estivaux dont la dernière présentation d'un contrat de cinq ans aura lieu l'été prochain.

Potentiel

Le vaste immeuble ne manque pas de potentiel avec ses plafonds hauts, ses murs de briques et son charme brut industriel. La Ville, qui en restera propriétaire, se chargera donc de livrer la «boîte» en bon état et lancera, à l'automne 2013, un appel de propositions pour dénicher un organisme, nouveau ou déjà existant, intéressé à gérer les lieux qui pourront abriter une centaine d'artistes en arts visuels et métiers d'arts.

«Il faut laisser l'immeuble aux artistes», a illustré Julie Lemieux qui a ces derniers mois visité des ateliers d'artistes à Paris et à Nantes.

L'appel aux organismes et aux artistes sera rédigé en tenant compte des résultats de l'étude que mène actuellement la Table des arts visuels du Conseil de la culture de Québec et de Chaudière-Appalaches. Le groupe sonde les artistes de Québec pour connaître leurs besoins. Les résultats seront connus en mars, a indiqué mardi la présidente de la Table, la sculpteure et peintre Lucienne Cornet.

Le président du Conseil de la culture, Marc Gourdeau, a pour sa part souligné qu'il est important que la caserne contienne des ateliers aux tailles variées et pouvant être occupés pour de courtes périodes. «Les artistes n'ont pas tous besoin d'un atelier 12 mois par année», a-t-il expliqué. «Quelqu'un peut par exemple remporter un 1 %, et ça, tu ne fais pas ça dans ton salon, a illustré M. Gourdeau. Ça prend souvent un grand lieu, mais seulement pour six mois.»

Si tout se passe comme prévu, la conseillère Julie Lemieux a dit mardi que les artistes pourraient prendre possession de leurs nouveaux locaux quelque part en 2014.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer