Les proprios de dépanneurs et d'épiceries réclament le cartage pour tous 

L'Association des marchands dépanneurs et épiciers du Québec... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

L'Association des marchands dépanneurs et épiciers du Québec prend exemple sur le Canada anglais et surtout sur les États-Unis, où le cartage à tout âge est pratique courante.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les propriétaires de dépanneurs et d'épiceries indépendantes veulent changer les mentalités et carter à tout âge les personnes qui achètent des cigarettes, de l'alcool ou de la loterie. Ils proposent même au gouvernement de faire de la carte d'assurance maladie la nouvelle référence du «cartage automatique».

L'Association des marchands dépanneurs et épiciers du Québec (AMDEQ), réunie en congrès à Lévis en fin de semaine, milite pour que la présentation d'une carte d'identité devienne la norme lors de l'achat de cigarettes, d'alcool ou de loterie. «Comme au Canada anglais et surtout aux États-Unis, où il y en a qui ont 40 ans et qui se font carter encore», relève le directeur général de l'AMDEQ, Yves Servais.

«Au Québec, le consommateur n'est pas sensibilisé aux problèmes que peut vivre un détaillant si son employé fait mal sa job et que la loi n'est pas respectée. Il y a des conséquences très graves. Tout ce qu'on demande, c'est son aide», explique-t-il, en avouant qu'«il y a encore un petit peu de violence verbale de la part des citoyens quand ils se font carter».

Un dépanneur pris à vendre des produits défendus aux mineurs écope d'une amende de 300 $ à 2000 $ pour une première offense et de 600 $ à 6000 $ pour une récidive. Il perd en plus son permis de vente pendant un mois au minimum.

Conséquences

«Ce qui entraîne de graves conséquences, parce que, durant ce mois-là, les clients du dépanneur en question ne peuvent plus se procurer de tabac, par exemple, et vont dans un autre commerce. Ça peut représenter des dizaines de milliers de dollars de pertes pendant ce mois-là», fait valoir Yves Servais.

L'association qui regroupe un millier de détaillants dans la province a donc mis en place une formation gratuite sur Internet pour «faire en sorte que le cartage devienne un geste automatique de tous les employés de dépanneurs». Environ 150 commerçants y auraient inscrit leur millier d'employés depuis deux ans.

L'AMDEQ aimerait maintenant que l'État partage le respect de la loi avec le consommateur, «au lieu de toujours taper sur la tête des détaillants».

«Le gouvernement nous dit : «Jouez à la police et si vous ne faites pas votre rôle de police comme il faut, vous allez être mis à l'amende s'il y a une infraction.» On est prêts à faire le travail, mais, d'un autre côté, est-ce qu'ils peuvent nous aider à le faire?» expose M. Servais.

Il rappelle que Québec conçoit plusieurs campagnes de sensibilisation chaque année. «Pourquoi pas une campagne sur l'importance de présenter la carte d'identité lors de l'achat de produits interdits aux mineurs? C'est une question de santé publique aussi.»

La carte-soleil comme référence

L'Association des marchands dépanneurs et épiciers du Québec (AMDEQ) a récemment proposé aux parlementaires que la carte d'assurance maladie devienne la «référence» pour carter un consommateur.

Lors de son passage devant la commission parlementaire sur la révision de la Loi sur le tabac, l'AMDEQ a fait valoir que la carte soleil permettrait de rendre le cartage uniforme pour tous les consommateurs, qu'ils achètent des cigarettes, de l'alcool ou de la loterie. À l'heure actuelle, le permis de conduire muni d'un code à barres permet aux employés de dépanneurs de s'assurer qu'un consommateur est majeur, à l'aide de la valideuse de Loto-Québec. «Mais le permis, ce n'est pas tout le monde qui l'a», regrette le dg de l'AMDEQ, Yves Servais. 

L'ex-ministre de la Santé, le député libéral Yves Bolduc, aurait convenu que cette mesure «devrait être étudiée». 

La légalité et la confidentialité de la manoeuvre seraient toutefois à préciser. «On ne lâchera pas le morceau», lance M. Servais.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer