Lac-Mégantic: 50 décès confirmés

Des familles ayant possiblement perdu des proches lors... (La Presse, Alain Roberge)

Agrandir

Des familles ayant possiblement perdu des proches lors de l'accident ferroviaire se rencontrent pour discuter du deuil à venir.

La Presse, Alain Roberge

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Lac-Mégantic) Pour la première fois depuis la catastrophe ferroviaire de Lac-Mégantic samedi, la Sûreté du Québec (SQ) a annoncé mercredi que les 50 personnes toujours portées disparues étaient «vraisemblablement décédées», après avoir rencontré leurs familles en après-midi.

«Au début de la tragédie, nous avons reçu environ 1000 signalements, ensuite nous avons réduit le nombre à 750 et, après diverses démarches d'enquête, la liste des personnes disparues et possiblement décédées s'élève à 50», a déclaré en début de soirée l'inspecteur Michel Forget de la SQ.

«Nous avons rencontré les familles de ces 50 personnes vraisemblablement décédées en compagnie de divers intervenants, dont des membres de la Chambre des notaires. Plusieurs éléments d'enquête nous amènent à croire que ces personnes sont décédées, mais nous attendions d'avoir rencontré les familles avant de l'affirmer officiellement», a-t-il poursuivi.

Le policier a tenu à assurer les familles que la SQ allait poursuivre les efforts afin de retrouver les corps de leurs êtres chers. Mercredi, un total de 20 dépouilles mortelles avaient été retrouvées dans les décombres, dont une première victime qui a été formellement identifiée au laboratoire de médecine légale de Montréal, mais dont la Sûreté du Québec et le bureau du coroner préfèrent taire l'identité pour le moment.

La SQ a aussi tenu à se dissocier de la publication par certains médias d'une liste des personnes disparues à Lac-Mégantic. «Ça ne vient pas de nous, ça. Nous avons une liste, mais nous ne la diffusons dans aucun média. J'ai été à côté d'une personne qui a vu un nom et un visage sur cette liste et la personne en question était pourtant bien vivante», a indiqué le sergent Benoît Richard.

Par ailleurs, même si la zone où ces personnes sont décédées demeure pour l'instant inaccessible sauf pour les policiers et les pompiers, la Sûreté du Québec n'écarte pas la possibilité de permettre aux familles des disparus d'aller sur place avant d'ouvrir officiellement le secteur. «Ça fait partie des possibilités que nous étudions», indique M. Richard.

Pour ce qui est des 1200 personnes autorisées mardi à regagner leur domicile, Christine Savard, directrice régionale de l'organisation de la sécurité civile et de la sécurité incendie de l'Estrie, a dressé un bilan positif de la première phase de la réintégration.

Processus complexe

Aucune date de retour à la maison n'a toutefois été donnée aux 800 autres personnes pour lesquelles l'ordre d'évacuation est maintenu. «Nous savons que les gens sont impatients, mais le processus est complexe et il y a des enjeux majeurs. Il faut s'assurer que les gens soient en sécurité et que l'enquête puisse suivre son cours», a expliqué Mme Savard.

La mairesse Colette Roy-Laroche a aussi annoncé mercredi que toutes les industries de Lac-Mégantic qui avaient été forcées de cesser leurs opérations pouvaient maintenant communiquer avec leurs employés et reprendre les affaires.

«Les gens sont très courageux, ils rebondissent rapidement. La Ville a démarré mercredi un processus de rétablissement et on commence à vouloir reconstruire. Il faut maintenant créer des comités pour rebâtir. Tous les messages que nous avons reçus nous donnent la force et le courage de se tenir debout.»

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer