Jeune fugueuse séquestrée durant cinq semaines

Le palais de justice de Québec... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Le palais de justice de Québec

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partager

Sur le même thème

(Québec) Un homme de 35 ans, Jean-Frédérick Gosselin, aurait martyrisé et séquestré durant cinq semaines une jeune Autochtone en fugue.

S'opposant vigoureusement à la remise en liberté sous caution de l'individu, la procureure de la Couronne, Me Carmen Rioux, a décrit en détail les sévices qu'aurait subis la jeune fille.

La jeune fugueuse s'est retrouvée chez l'accusé le 20 août 2011 pour acheter de la marijuana.

Selon la poursuite, Jean-Frédérick Gosselin a refusé qu'elle parte et l'a battue à coups de poing au point où la jeune fille a perdu connaissance.

Elle s'est réveillée le corps plongé dans un bain d'eau glacée, avec une grosse entaille à la tête.

Durant cinq semaines, toujours selon la poursuite, Gosselin aurait gardé la jeune fille prisonnière chez lui.

Il l'aurait forcé à avoir des relations sexuelles non protégées avec lui et lui aurait refilé des infections transmissibles sexuellement. «De crainte d'être battue, la plaignante cède», relate Me Rioux.

Jean-Frédérick Gosselin aurait brûlé la jeune fugueuse avec des cigarettes et aurait lancé une paire de ciseaux dans sa direction. Elle aurait aussi été fréquemment intoxiquée à l'ecstasy, une drogue hallucinogène.

Des connaissances de l'accusé auraient tenté de convaincre Gosselin de libérer la jeune femme.

Ce sont finalement les policiers, à sa recherche après le signalement de sa fugue, qui l'ont retrouvée le 28 septembre, recroquevillée dans un garde-robe, le corps couvert d'ecchymoses.

Il plonge dans l'auto

Jean-Frédérick Gosselin a aussi été traduit devant les tribunaux pour un épisode survenu en décembre 2012 où, fortement intoxiqué, il a plongé dans le véhicule d'une conductrice. Cette dame s'était arrêtée en voyant l'homme boiter le long d'une rue à Dosquet, dans Lotbinière.

Gosselin aurait obligé la femme à le conduire jusqu'à ce que la conductrice saute du véhicule en marche. Il a finalement été arrêté par les policiers alors qu'il frappait sur la porte d'une maison avec un balai.

Jean-Frédérick Gosselin, accusé notamment d'agression armée, d'agression sexuelle et de traite de personne mineure, demeurera détenu durant les procédures et reviendra à la cour le 30 avril.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer