Employé du coroner congédié après un usage inapproprié de matériel informatique

La coroner Louise Nolet a tenu à rencontrer... (Le Soleil, Steve Deschênes)

Agrandir

La coroner Louise Nolet a tenu à rencontrer la presse, mercredi.

Le Soleil, Steve Deschênes

Partager

Sur le même thème

(Québec) Le Bureau du coroner nage en pleine controverse, alors que quelques médias ont rapporté mercredi qu'un ex-employé de la morgue de Québec aurait pris des milliers de photographies de femmes et de filles mortes dont le corps était gardé à cet endroit.

Selon CHOI-FM, l'individu aurait été en mesure de se monter une galerie de quelque 5000 photographies, dont plusieurs sur lesquelles on pouvait voir en gros plan les parties intimes de ces personnes. L'employé aurait commencé ce douteux stratagème en 1995.

Un témoin anonyme a pour sa part affirmé au chroniqueur judiciaire de TVA, Claude Poirier, que le Bureau du coroner a tout fait pour camoufler cette sordide affaire. Les familles de ces personnes qui auraient été prises en photo n'auraient jamais été informées, toujours selon ce témoin anonyme.

La coroner en chef Louise Nolet a confirmé, mercredi après-midi, qu'un employé avait été congédié le 20 mars 2012 pour «un usage inapproprié [...] du matériel informatique mis à sa disposition dans le cadre de ses fonctions régulières». Mme Nolet a refusé de dire ce qu'elle voulait dire par un usage inapproprié.

Dans une déclaration laconique, Mme Nolet a affirmé en point de presse que les gestes reprochés à cet individu ne seraient pas de nature criminelle, après des vérifications faites par le personnel du ministère de la Sécurité publique, de la police et du ministère de la Justice. La coroner en chef a refusé de répondre aux nombreuses questions des journalistes.

«Mentionnons ici qu'il n'était aucunement question de matériel qui aurait pu être relié à de la pornographie juvénile», a-t-elle affirmé, sans présenter de preuves tangibles de ce qu'elle avançait.

Mme Nolet a fait cette déclaration hier, en raison des «nombreuses fausses affirmations qui circulent ces jours-ci au sujet de la gestion du Bureau du coroner». Malgré l'insistance des journalistes, Mme Nolet n'a pas précisé quelles étaient ces faussetés exactement.

C'est en octobre 2011 que cet ex-employé aurait été dénoncé par un collègue à un supérieur, selon Mme Nolet. Le 15 octobre 2011, celle-ci a immédiatement suspendu avec solde cet employé, qui n'a jamais remis les pieds à la morgue.

Une enquête administrative a ainsi permis à la coroner en chef de congédier l'individu le 20 mars 2012. Au total, sept employés du Bureau du coroner ont été interrogés.

«Tout le matériel récupéré a été détruit immédiatement après l'enquête», a expliqué Mme Nolet, sans préciser la nature exacte du matériel.

Mesures d'embauche resserrées

La coroner explique que, depuis cet incident, les mesures d'embauche ont été resserrées et les employés se sont fait rappeler le niveau éthique qu'ils doivent observer au travail. Mme Nolet assure que rien n'a été fait pour étouffer toute cette affaire.

«Je souhaite préciser qu'aucune directive ou mesure contraignante n'a été émise au personnel du Bureau du coroner en lien avec cette affaire. Dans ce contexte, je ne puis que m'interroger sur les objectifs réels des différentes allégations anonymes qui circulent ces derniers temps.»

Mme Nolet doit terminer d'ici quelques semaines son mandat à la tête du Bureau du coroner. Les spéculations vont déjà bon train selon lesquelles elle ne sera pas renouvelée à la tête de cet organisme par le gouvernement.

En janvier dernier, le coroner Luc Malouin a d'ailleurs poursuivi au civil Mme Nolet, en raison de l'interférence qu'elle aurait faite à son endroit dans le déroulement de deux enquêtes.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer