Un policier tué par balle à Kuujjuaq

Le constable Steve Déry, 27 ans, a succombé... (La Presse Canadienne)

Agrandir

Le constable Steve Déry, 27 ans, a succombé à ses blessures dimanche à l'hôpital. Le deuxième policier atteint par balle ne serait plus en danger, selon la Sûreté du Québec.

La Presse Canadienne

Partager

Sur le même thème

(Québec) Une intervention policière pour violence conjugale a pris une tournure tragique samedi soir à Kuujjuaq, dans le Nord-du-Québec, alors qu'un policier a perdu la vie et que son partenaire a été grièvement blessé.

C'est vers 21h30 que deux agents du Corps de police régional Kativik ont été appelés à intervenir dans une résidence pour une affaire de violence conjugale. Ils étaient loin de se douter que peu après leur arrivée, un homme armé, qui menaçait une femme, allait ouvrir le feu dans leur direction. Les deux patrouilleurs ont été atteints par des projectiles et ont subi de graves blessures. L'un d'eux a succombé à l'hôpital dimanche matin.

Il s'agit du constable Steve Déry, 27 ans, originaire de la région d'Ottawa. M. Déry travaillait dans le Nord-du-Québec depuis quelques années, selon Hélène Sauvageau, une cousine de la victime et porte-parole de la famille. Mme Sauvageau a ajouté que la famille était sous le choc et qu'elle souhaitait vivre ce deuil en privé.

Le corps du suspect dans cette affaire a été retrouvé sans vie vers 14h40 dimanche, lorsque le groupe d'intervention tactique de la Sûreté du Québec (SQ) est entré à l'intérieur de la résidence.

Un porte-parole de la SQ, Daniel Thibodeau, a indiqué que selon les premières constatations, l'homme se serait enlevé la vie. «Comment, à quel moment? Ça reste à déterminer, nos enquêteurs sont sur place et l'enquête indépendante suit son cours», a ajouté M. Thibodeau. Le suspect était terré dans le domicile depuis l'incident, soit depuis plus de 17 heures.

Quant à la femme menacée, elle avait réussi à prendre la fuite samedi soir, saine et sauve. Elle a plus tard été rencontrée comme témoin par les policiers. Le deuxième policier atteint par balle ne serait plus en danger, selon la Sûreté du Québec.

Un résidant et conseiller municipal de Kuujjuaq joint par Le Soleil a indiqué que cet événement avait ébranlé tout le village. «C'est une méchante affaire», a laissé tomber Claude Gadbois. Tout le quartier entourant la résidence du suspect a été évacué par les policiers jusqu'au dénouement en fin de journée, a-t-il rapporté.

L'homme connaît la famille du suspect, qu'il dit sans histoire. «Tout le monde a ses histoires, mais ce n'était pas chronique», glisse-t-il.

Le maire toujours sous le choc

Le maire de Kuujjuaq, Tunu Napartuk, a préféré ne pas s'exprimer, dimanche, puisqu'il était toujours sous le choc des événements. Il avait passé la journée sur les lieux. «Après avoir vécu l'expérience, je suis pas prêt à parler. J'espère que bientôt je serai prêt», a-t-il affirmé, lorsque joint au téléphone.

Le Corps de police régional Kativik a été créé en 1996 pour desservir les municipalités du Nunavik, qui englobe la partie le plus au nord du Québec. Kuujjuaq est le plus grand village nordique de la région, avec une population d'environ 2400 personnes.

Le conseiller Claude Gadbois est persuadé que les agents du Corps de police régional Kativik sont suffisamment formés pour faire face à des situations comme celle survenue samedi soir. «Ils sont bien entraînés, c'est juste qu'ils s'attendaient pas à se faire tirer dessus par le jeune. Ça s'est passé en une fraction de seconde», dit-il.

En même temps, M. Gadbois se souvient que la population de Kuujjuaq se sentait plus en sécurité du temps où seule la Sûreté du Québec patrouillait dans ses rues. «Il y a un bout de temps, c'est la SQ qui était en fonction et on a tous remarqué que le village était plus tranquille», avance-t-il.

Le porte-parole de la SQ rappelle que le corps provincial agit toujours en soutien à la police régionale. L'opération policière de la fin de semaine a toutefois nécessité le déploiement d'agents de Montréal par avion.

L'identité du suspect devrait être dévoilée lundi.

Avec La Presse Canadienne

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer