Harcèlement psychologique: cinq pompiers suspendus à Québec

Une firme externe a reconnu les pompiers coupables... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Une firme externe a reconnu les pompiers coupables d'avoir harcelé psychologiquement un supérieur durant plus de deux ans.

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Partager

(Québec) Cinq pompiers du Service de protection contre l'incendie de Québec écopent de suspensions sans salaire variant entre une et six semaines, pour avoir harcelé psychologiquement leur supérieur immédiat, entre novembre 2009 et février 2012. Le syndicat des pompiers songe déjà à en appeler de ces sanctions.

Le comité exécutif de la Ville de Québec a entériné récemment ces suggestions de sanction qui avaient été présentées par les membres d'un comité de discipline. On a aussi appris, jeudi, qu'un pompier avait écopé d'une suspension sans traitement de trois jours pour absentéisme à répétition sans raison valable.

En septembre dernier, Le Soleil avait fait état de cette plainte pour harcèlement qui avait été déposée par un chef aux opérations. Exaspéré d'être la cible de quatre pompiers et d'un lieutenant, le cadre avait porté toute cette histoire à l'attention du service des ressources humaines de la Ville, au début de l'année 2012. Intimidation, langage irrespectueux et gestes visant à isoler le supérieur auraient été au rendez-vous durant plus de deux ans.

La Ville de Québec avait alors embauché une firme externe, afin de voir si le chef avait bel et bien été victime de harcèlement. Elle en est venue à la conclusion que oui, si bien que les cinq pompiers ont été convoqués devant un comité de discipline. Pendant l'enquête, le chef avait muté dans une autre caserne, afin de le protéger des gens qui le harcelaient.

Le porte-parole de la Ville de Québec, Jacques Perron, rappelle que l'administration municipale doit protéger tout employé qui se dit victime de harcèlement au boulot.

«Les sanctions disciplinaires prises contre ces pompiers reflètent la gravité des faits reprochés», a ajouté M. Perron.

Possibles griefs

Joint au téléphone, le président de l'Association des pompiers professionnels de Québec, Éric Gosselin, a avoué que des griefs pourraient être déposés afin de contester ces sanctions.

Il rappelle qu'en 2012, le syndicat avait eu gain de cause contre la Ville, quand celle-ci avait suspendu un de ces cinq pompiers pour une journée sans salaire. On reprochait au lieutenant d'avoir tenté d'isoler son supérieur - le même à l'origine de la plainte pour harcèlement psychologique - en août 2010, et d'avoir tenu à son endroit des propos irrespectueux. L'arbitre avait reconnu que le lieutenant avait été impoli envers son patron immédiat, mais la preuve ne démontrait pas, selon lui, que le cadre avait été intimidé et harcelé. La suspension avait été substituée par une lettre au dossier disciplinaire du pompier.

«Si ça valait pas une journée de suspension, ça ne vaut sûrement pas six semaines! a lancé M. Gosselin. Ce sont des suspensions très sévères. Encore une fois, les pompiers sont victimes d'acharnement de la part de la Ville.»

Le plaignant soulagé

Le chef aux opérations à l'origine de la plainte disait être très heureux que la firme embauchée par la Ville en soit venue à la conclusion qu'il avait été la cible de harcèlement au boulot.

«Ce fut un soulagement, c'est clair», a affirmé celui qui a accepté de parler au Soleil, sous le couvert de l'anonymat.

Il sait que toute cette histoire n'est probablement pas derrière lui, car il y a fort à parier qu'il devra témoigner de nouveau devant un arbitre de griefs, si le syndicat en appelle de ces sanctions.

«Je ne me vois pas comme le gagnant là-dedans. Il n'y a rien pour se réjouir dans le fond. Quand t'es rendu à porter plainte... Je ne suis pas du tout triomphaliste aujourd'hui. Je sais que j'en ai encore pour un bon bout à penser à toute cette affaire-là.»

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer