Un jeu pourrait avoir causé l'accident mortel à l'île d'Orléans

Le violent face-à-face pourrait s'être produit alors que... (Collaboration spéciale Steve Jolicoeur)

Agrandir

Le violent face-à-face pourrait s'être produit alors que la victime et l'autre automobiliste impliqué jouaient à se diriger simultanément dans la voie inverse quand les deux véhicules s'approchaient l'un de l'autre, pour ensuite reprendre la bonne voie.

Collaboration spéciale Steve Jolicoeur

Partager

(Québec) La Sûreté du Québec (SQ) étudie l'hypothèse qu'un jeu pourrait être à l'origine de l'accident mortel qui a coûté la vie à un homme de 22 ans, Alexandre Rousseau, lundi de la semaine dernière, à l'île d'Orléans.

C'est le FM 93 qui a diffusé cette information, mercredi matin, lors de son émission matinale. Le Soleil a confirmé auprès de différentes sources que cette hypothèse était étudiée. Malgré tout, la SQ ne ferme pas la porte à toute autre explication pour comprendre la cause de cette collision frontale mortelle.

Le violent face-à-face pourrait s'être produit alors que la victime et l'autre automobiliste impliqué jouaient à se diriger simultanément dans la voie inverse quand les deux véhicules s'approchaient l'un de l'autre, pour ensuite reprendre la bonne voie. La collision s'est déroulée sur le chemin Royal à Saint-Pierre-de-l'Île-d'Orléans, peu après midi.

Les deux conducteurs se connaissaient très bien. M. Rousseau, 22 ans, habitait à Saint-Pierre-de-l'Île-d'Orléans.

Par le biais de sa porte-parole Ann Mathieu, la SQ a refusé de confirmer ou d'infirmer ces informations qui ont été diffusées dans l'espace public mercredi.

La SQ recherche toujours des témoins oculaires de cet accident, afin d'aider les enquêteurs à comprendre ce qui a causé le drame. Dans un communiqué de presse diffusé la semaine dernière, la SQ disait être à la recherche «des informations sur les déplacements des deux véhicules qui ont été impliqués pour compléter le dossier. Les enquêteurs aimeraient parler à des personnes qui auraient pu être témoins de la conduite de ces véhicules avant la collision mortelle.» Toute information à ce propos peut être communiquée à la SQ au 418 310-4141.

C'est la coroner Andrée Kronström qui est affectée à l'enquête.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer