Accident à Grosses-Roches: situation exceptionnelle pour l'hôpital de Matane

En dix ans de services à l'hôpital de... (PHOTO COLLABORATION SPÉCIALE JOHANNE FOURNIER)

Agrandir

En dix ans de services à l'hôpital de Matane, c'est la première fois que le coordonnateur intérimaire aux mesures d'urgence, François Dubé, était témoin d'une situation d'une telle ampleur au sein de l'établissement.

PHOTO COLLABORATION SPÉCIALE JOHANNE FOURNIER

Partager

Johanne Fournier, collaboration spéciale
Le Soleil

(Grosses-Roches) Ce n'est pas tous les jours que l'hôpital de Matane accueille à ses urgences une vingtaine de personnes transportées par ambulance en même temps.

Selon le coordonnateur intérimaire des mesures d'urgence du Centre de santé et de services sociaux (CSSS) de Matane, François Dubé, la collision entre un autocar, un camion semi-remorque et une voiture survenue vendrediaprès-midi à Grosses-Roches est la situation d'urgence la plus importante que l'établissement ait eu à gérer au cours des 10 dernières années.

Quoi qu'il en soit, le bilan qu'il en dressait à la fin de la journée était éloquent. Selon lui, l'hôpital était très bien préparé pour répondre à une telle situation.

«Lors de l'appel à 15h15 nous signifiant un accident d'autobus impliquant 20 blessés, on a immédiatement mis en place le protocole des mesures d'urgence qu'on appelle un code orange et on a réagi rapidement à la situation, raconte M. Dubé. On était très bien préparés puisqu'en juin, on avait fait une simulation semblable avec un autobus scolaire.»

«La réponse du personnel a été exceptionnelle, tant du corps médical que du personnel à l'interne, poursuit-il. Tout était en place pour répondre aux besoins. On avait même une capacité supérieure à la demande.»

À l'intérieur d'un délai très rapide, 16 médecins sur les 25 que compte l'effectif se sont présentés sur les lieux avec autant d'infirmières.

L'état de santé des blessés

L'équipe de l'urgence a accueilli un blessé grave, soit le conducteur de l'autocar, qui a immédiatement été redirigé en ambulance au CSSS de Rimouski-Neigette, notamment pour soigner une fracture ouverte. Trois autres blessés souffraient de douleurs et de malaises divers, tandis que 16 autres personnes ont été examinées par mesure préventive, même si elles ne se plaignaient pas de blessure particulière. «Cinq intervenants psychosociaux ont été mobilisés pour rencontrer tous les blessés», précise aussi le porte-parole de l'hôpital.

Sauf pour le blessé grave et deux autres accidentés qui sont demeurés en observation toute la nuit, les 17 autres personnes impliquées dans l'accident ont reçu leur congé de l'hôpital à l'heure du souper.

Le propriétaire de l'autocar, soit Les Tours du Vieux-Québec, a offert à ses 17 passagers de passer la nuit dans un hôtel de Matane. «Demain [samedi], ils réévalueront la situation pour savoir s'ils continueront leur voyage vers les Chic-Chocs ou s'ils retournent vers Québec», rapporte M. Dubé.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer