Le frère du cycliste Hugo Houle happé à mort pendant son jogging

Pierrik Houle (à gauche) s'entraînait à l'occasion avec... (Photo tirée de Facebook)

Agrandir

Pierrik Houle (à gauche) s'entraînait à l'occasion avec son frère, le cycliste Hugo Houle (à droite). Lors de l'accident, Pierrik courait seul et de nuit.

Photo tirée de Facebook

Partager

(Québec) «Je ne suis pas en rage contre ce gars-là. Je m'en tape, de lui! Mais je n'ai plus mon frère...»

Samedi midi, Hugo Houle réalisait mal toute l'ampleur de la tragédie qui venait de frapper sa famille. Vendredi soir, son frère Pierrik est sorti jogger. Durant sa tournée du village de Sainte-Perpétue, situé entre Drummondville et Nicolet, l'homme de 19 ans s'est fait heurter par un véhicule. Il est mort. Le chauffard aurait fui l'accident avant d'y revenir avec un autre véhicule. L'alcool au volant serait en cause.

Hugo Houle, 22 ans, est un cycliste professionnel. Il vient de signer un contrat avec une équipe ProTour, le plus haut niveau de vélo sur route au monde, la formation française AG2R La Mondiale. Il est rentré d'Europe vendredi, vers 15h.

«Quand je suis arrivé à la maison, j'étais fatigué. Je ne sais pas trop pourquoi, par réflexe, je suis allé me coucher dans son lit [à Pierrik]. Il jouait au Xbox, dans sa chambre. On a jasé», raconte Hugo.

Les deux frérots ont fait du triathlon, plus jeune. Hugo a ensuite adopté le vélo, Pierrik se tournant vers le football à son entrée au secondaire. Ils suivaient tous deux leur formation collégiale pour devenir policiers. Ils ont aussi un demi-frère. «Pierrik s'entraînait encore à la course à pied, c'était un passionné d'entraînement», selon Hugo.

Passion qui le fait sortir dans la noirceur et la pluie fine, vers 20h30. Une heure plus tard, voyant que son fils tarde à rentrer, maman s'inquiète. Elle part à sa recherche en voiture. Puis le papa à son tour.

Le grand frère monte la garde à la maison, espérant le retour ou un simple téléphone. Vérifie cellulaire et Facebook pour trouver un indice de rendez-vous, rien.

Hugo lance lui-même l'appel sur Facebook. Il finit par appeler le poste de la Sûreté du Québec, à Nicolet. Le mot se passe. Un compagnon de course de Pierrik, Danick Jutras, quitte le village voisin de Notre-Dame-du-Bon-Conseil pour participer aux recherches.

Dans le fossé

Éclairés par un lampadaire, tout près du feu de circulation central de Sainte-Perpétue, Danick et son père font la macabre découverte. Pierrik est dans le fossé. Le père de Danick tente les manoeuvres de réanimation.

Danick court au domicile des Houle. «Il est rentré dans la maison et il m'a dit: "Ton frère est mort." Il sautait partout, il capotait», se remémore Hugo, qui appelle ses parents. Tous se rendent au chevet de Pierrik, allongé en bordure de la rue, au milieu du village.

Attroupement. Les véhicules ralentissent, les conducteurs regardent. Tout le monde se connaît. Un homme dans la quarantaine stationne son camion dans une cour non loin, descend et vient s'enquérir de ce qui se passe. Hugo ne l'a jamais vu.

«Ç'a été comme un instinct. Quand j'ai vu le camion et ce gars-là, clac, j'ai allumé. Je me suis dit: "Lui, il n'est pas là pour rien." Je suis allé à sa rencontre et je lui ai demandé: "Qu'est-ce que tu cherches?"»

Au dire de Hugo, l'homme est nerveux et son haleine sent l'alcool. «Il me demandait: "Qu'est-ce qui s'est passé?" "Sais-tu à quelle heure c'est arrivé?" "Y est-tu correct?" Moi, je ne répondais pas. Puis je lui ai dit: "C'est toi qui l'a tué."»

La police prend ensuite l'individu en charge. L'homme aurait percuté Pierrik au volant d'un premier véhicule, puis rentré chez lui à Notre-Dame-du-Bon-Conseil, avant de revenir sur la scène du délit de fuite à bord d'un autre véhicule.

Hugo devait retourner en France le 12 janvier et prendre son premier départ avec le maillot d'AG2R le 27, au Grand Prix La Marseillaise. Le manager général de l'équipe, Vincent Lavenu, l'a appelé pour lui témoigner de son soutien complet. Il y retournera quand il sera prêt.

Mais il va y retourner. Il va livrer sa première saison dans les grandes ligues du cyclisme mondial. «Je vais continuer à vivre mon rêve pour que mon frère soit fier de moi», conclut celui qui a pédalé ses années juniors dans des équipes de Québec commanditées par Garneau.

*****

Accusé d'ivresse au volant

Un homme de 41 ans a été accusé d'avoir fui les lieux après avoir happé mortellement Pierrik Houle, 19 ans, alors qu'il faisait du jogging dans le rang Saint-Joseph, à Sainte-Perpétue.

Vers 20h30 vendredi, Guy Richard circulait dans une minifourgonnette lorsqu'il a percuté le jeune homme qui se trouvait en bordure de route. Il a d'abord quitté les lieux et c'est lors de son retour dans la rue Principale de Sainte-Perpétue que les policiers ont procédé à son arrestation. L'accusé a échoué à l'alcootest au poste de police, indique Grégory Gomez, porte-parole de la Sûreté du Québec.

Guy Richard fait face à des accusations de conduite de délit de fuite mortel et de conduite avec les facultés affaiblies. Il devra se présenter en personne au palais de justice de Drummondville cette semaine. La petite communauté de Sainte-Perpétue était sous le choc, samedi. «Ça ne devrait jamais arriver, c'est un jeune de 19 ans. Je sympathise énormément avec les parents. C'est vraiment la pire épreuve qui ne peut pas leur arriver», a exprimé la mairesse Line Théroux. Celle-ci a assuré que l'intersection où s'est produit l'accident était «assez éclairée». Olivier Parent et La Presse Canadienne

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer