Un jeune de 13 ans frôle la mort à Wendake

Partager

Sur le même thème

(Québec) Un jeune de 13 ans a frôlé la mort, samedi après-midi, en faisant une chute de plusieurs mètres du haut d'un cap à Wendake, sur le site de la chute Kabir Kouba.

L'adolescent jouait dans la neige avec son frère de 12 ans dans le secteur surnommé «le canyon» avant de perdre pied. Il a alors fait une chute d'«une centaine de pieds», selon Dominic Hamel, superviseur à la Coopérative des techniciens ambulanciers du Québec.

L'adolescent l'a échappé belle en terminant sa chute à cinq mètres à peine de la rivière Saint-Charles. La neige au pied du cap semble avoir amorti sa chute, voire sauvé sa vie.

L'adolescent a été transporté à l'Hôpital de l'Enfant-Jésus pour soigner des blessures aux jambes et des douleurs au bassin, indique M. Hamel. «Il était stable et conscient au moment de la prise en charge», ajoute le superviseur des paramédicaux.

Le groupe d'intervention en milieux périlleux du service des incendies de Québec a été appelé sur les lieux pour porter assistance aux ambulanciers. L'opération de sauvetage a été compliquée par la neige qui encombrait les marches permettant de se rendre au pied de la chute Kabir Kouba. Une fois les marches déneigées, la quinzaine de secouristes est parvenue à remonter le jeune homme en moins de 30 minutes, précise le chef de peloton du service des incendies, Pierre Verreault.

Le frère de la victime s'était vite dirigé au bureau touristique, à l'entrée du site de la chute, pour appeler les secours. La dame qui y travaillait a confié au Soleil qu'«il se sentait coupable parce que son frère avait demandé si c'était sécuritaire de jouer là».

Contrairement au reste du parc, le secteur où les deux frères se sont aventurés n'était pas clôturé, en raison de la présence d'arbres.

Clôturer le secteur?

Le grand chef de Wendake, Konrad Sioui, a indiqué au Soleil que le conseil de la nation pourrait analyser la possibilité de clôturer le secteur boisé en question. «On va regarder ça avec les travaux publics, mais normalement, ç'a été aménagé de façon sécuritaire», a-t-il commenté hier soir.

«Il ne faut jamais dire qu'il n'y a jamais de moyens de prévenir [ce genre d'événement]. Il faut toujours améliorer davantage, mais [...] ça n'empêche pas les jeunes de vouloir sauter la clôture et de s'aventurer», poursuit-il.

«Les gens sont avisés au village, les jeunes le savent dès leur très jeune âge, que c'est dangereux», ajoute M. Sioui.

Les frères impliqués dans l'incident ne seraient pas originaires de Wendake, selon les premières informations rapportées au grand chef.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer