Carambolage monstre sur la 40 à Deschambault-Grondines

Partager

(Québec) Une manoeuvre hasardeuse du conducteur d'une déneigeuse serait à l'origine du gros carambolage qui s'est produit à la hauteur de Deschambault-Grondines sur l'autoroute 40, en direction ouest, vers 9h30 lundi matin.

Une manoeuvre hasardeuse du conducteur d'une déneigeuse serait... (Le Soleil, Erick Labbé) - image 1.0

Agrandir

Le Soleil, Erick Labbé

>> Notre album photos

Au total, 14 poids lourds et 13 voitures ont été impliqués dans ce carambolage. Une dizaine de personnes ont été transportées à l'hôpital, mais on ne craignait pour la vie d'aucune d'entre elles, explique Ann Mathieu, de la Sûreté du Québec (SQ). L'autoroute a dû être fermée jusqu'à 20h40 lundi soir, afin de remorquer les véhicules accidentés et de réaliser l'enquête policière.

Mme Mathieu explique que cette série de collisions s'est produite quand une déneigeuse est entrée sur l'autoroute en direction ouest, en empruntant la voie de demi-tour qui fait le lien entre les axes est et ouest de la 40 à cet endroit.

Un camion-remorque qui roulait vers l'ouest est alors entré en collision avec la déneigeuse. Le poids lourd a fait une mise en portefeuille, ce qui a bloqué les deux voies de l'autoroute. Les collisions successives se sont enchaînées, sur une distance de près d'un kilomètre.

En raison de la poudrerie, plusieurs automobilistes et camionneurs ont dû réagir à la dernière seconde pour éviter le pire. En catastrophe, ils ont dirigé leur véhicule vers le fossé, afin de ne pas entrer en collision avec d'autres camions et voitures, ou avec des gens qui avaient quitté leur véhicule et qui se trouvaient sur l'autoroute.

«J'avais pas le choix d'aller dans le fossé, sinon je faisais un abat!» raconte le camionneur Francis Proulx.

Certains usagers de la route ont décidé d'aller se réfugier dans la forêt, alors que d'autres sont allés porter assistance à des gens coincés dans leur voiture.

Il peut paraître surprenant qu'il n'y ait pas eu de décès, compte tenu des dommages importants qu'ont subis certaines voitures.

«C'est un miracle qu'il n'y ait pas de morts là-dedans», a indiqué un des automobilistes impliqués, Éric Rousseau, un résidant de Saint-Émile.

Mme Mathieu affirme que le rapport d'enquête pourrait être soumis à un procureur de la Couronne, afin de déterminer si des accusations criminelles pourraient être déposées dans cette affaire. Le camionneur de la déneigeuse a été interrogé par les enquêteurs de la SQ, en milieu d'après-midi.

Conditions difficiles

Les mauvaises conditions routières ont été à l'origine de nombreux accrochages et sorties de route dans la grande région de Québec. Vers 18h30, lundi, la SQ rapportait quelque 95 incidents sur les routes de son territoire dans la Capitale-Nationale et la Chaudière-Appalaches. Cette météo exécrable a d'ailleurs incité Opération Nez rouge à suspendre ses activités lundi soir dans la région de Québec.

Les déplacements s'annoncent difficiles encore pour les prochaines heures, car des précipitations de 25 à 40 centimètres de neige sont attendues sur la région jusqu'à mercredi matin.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer