Dernière heure

Opération Marteau: l'ingénieur arrêté reste chargé de projet à Lévis

L'ingénieur Gaétan Morin travaille pour la firme Roche.... (Google Street View)

Agrandir

L'ingénieur Gaétan Morin travaille pour la firme Roche.

Google Street View

(Québec) L'ingénieur Gaétan Morin, de la firme Roche, accusé dans le cadre de l'opération Marteau, reste char­gé de projet pour la Ville de Lévis. Mais on lui adjoindra un autre ingénieur pour prendre en charge tous les aspects financiers du chantier de l'usine d'eau potable de l'arrondissement Desjardins.

Gaétan Morin, 50 ans, a été arrêté au début février, en même temps que la vice-présidente gestion chez Roche, France Michaud, par les enquêteurs de l'opération Marteau, chargés de débusquer les cas de collusion.

L'ingénieur fait face à deux chefs d'accusation : avoir influencé ou tenté d'influencer, le 23 août 2007, par la tromperie, les membres du conseil municipal de Boisbriand pour qu'ils votent pour une mesure, une motion ou une résolution et avoir frustré, le même jour, la Ville de Boisbriand d'une somme de plus de 5000 $.

Cette mise en accusation a semé la surprise et un certain malaise à Lévis, où Gaétan Morin travaille comme chargé de projet pour Roche depuis le début des années 2000.

Son dernier mandat, toujours en cours, est de superviser les travaux d'agrandissement de l'usine de traitement d'eau du secteur Desjardins, un chantier qui pourrait atteindre les 35 millions $.

Rare spécialiste

Un mois après l'arrestation, l'administration Roy Marinelli et le consortium Roche-SNC-Genivar, en charge des travaux, viennent de décider que Gaétan Morin resterait en place pour la suite du projet, qui ne prendra fin qu'en 2013, mais qu'il ne s'occuperait plus que de l'aspect technique.

Gaétan Morin étant un des seuls spécialistes en usine de traitement d'eau au Québec, Lévis pouvait difficilement se passer de sa grande expertise, affirme Sabin Tremblay, directeur général adjoint.

Mais pour la durée des procédures, un autre ingénieur du consortium sera chargé de négocier tous les avis de changement avec les fournisseurs, les dépassements de coût, les modifications de technologie et de faire les recommandations de paiement à l'administration.

L'agrandissement de l'usine d'eau de Lévis, près de l'ancien hôtel de ville, est complété à 90 % dit la Ville. Mais elle ne sera opérationnelle à pleine capacité qu'à partir de 2013, lorsque la nouvelle prise d'eau au fleuve sera complétée.

En parallèle aux travaux de l'usine, Gaétan Morin travaille toujours à réaliser des études sur les réseaux d'aqueduc et égout, un contrat que Roche a obtenu après un appel d'offres public, précise Sabin Tremblay.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer