L'Union Force, «les yeux et les oreilles des Hells»

Les avocats de Marco Caron, Me Guy Boisvert... (Collaboration spéciale Ian Bussières)

Agrandir

Les avocats de Marco Caron, Me Guy Boisvert et Me Ronald Robichaud, ont tenté, tout comme leurs homologues de la Couronne, de convaincre le juge dubien-fondé d'une peine de cinq ans d'emprisonnement pour l'homicide de Sauveur Lessard.

Collaboration spéciale Ian Bussières

Ian Bussières, collaboration spéciale
Le Soleil

(Thetford Mines) Les représentations sur la peine dans la cause du Thetfordois Marco Caron, 25 ans, coupable de l'homicide involontaire de Sauveur Lessard, une relation des Hells Angels, a permis d'en apprendre un peu plus sur un groupe considéré par la police comme «les yeux et les oreilles des Hells en région».

La Couronne, qui tente avec la défense de convaincre le juge Jacques J. Lévesque d'accepter la suggestion commune d'une peine de cinq ans de prison pour Caron, a fait entendre mardi le policier Alain Belleau, expert de la SQ en matière de motards criminels, lors des représentations sur la peine.

«Sauveur Lessard était actif dans les milieux criminels, il était en relation avec les Hells Angels et était reconnu pour faire de la collecte. Souvent, des personnes sont battues par les gens qui font de la collecte», a révélé le policier au sujet de l'homme qui a été abattu d'une décharge de fusil de calibre .12 le 16 janvier. Il était entré par effraction chez Caron en compagnie de deux hommes pour lui réclamer une somme d'argent.

Le sergent Belleau a aussi expliqué au juge la signification des bijoux portés par Sauveur Lessard, notamment un collier avec l'inscription «666 Support your chapter» et une bague frappée des lettres «UF».

«Les chiffres 666 l'identifient comme un supporter du chapitre de Québec des Hells Angels. Contrairement aux vêtements portant ces inscriptions, ce type de collier n'est pas en vente libre. Ceux qui en portent les reçoivent de l'organisation», a-t-il indiqué.

Union Force

Quant à la bague, «UF» signifierait «Union Force», le nom d'un groupe parrainé par le motard Jonathan Robert des Hells Angels de Québec. «Selon ce que nous avons appris dans un document vidéo, les membres de Union Force sont chargés d'être "les yeux et les oreilles" des Hells Angels en région, de fournir des renseignements», indique-t-il.

«Sylvain Marcotte, qui était à la tête d'un réseau de trafiquants démantelé en novembre 2008 dans Portneuf, portait aussi cette bague et était directement sous les ordres de Jonathan Robert», ajoute le policier.

Le juge Lévesque rendra son verdict le 5 novembre dans la cause de Caron. Mardi, il semblait toujours incrédule quant à la suggestion commune des procureurs de la Couronne, Me Yvan Corriveau et Me René Verret, et des avocats de la défense, Me Guy Boisvert et Me Ronald Robichaud.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer