Une entrée au Québec... l'autre aux États-Unis!

Vendre une résidence qui jonche deux pays s'avère... (AP, Wilson Ring)

Agrandir

Vendre une résidence qui jonche deux pays s'avère un défi pour les propriétaires. Sur cette photo, Brian DuMoulin se trouve aux États-Unis, tandis que sa femme Joan est au Canada - on aperçoit la borne identifiant la frontière entre les deux.

AP, Wilson Ring

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Wilson Ring
Associated Press
BEEBE PLAIN

En vente: une maison dotée de murs en granite, avec un décor des années 50, qui bénéficie de la protection de l'armée canadienne et américaine, 24 heures sur 24.

Les propriétaires devant leur résidence, d'où on aperçoit... (AP, Wilson Ring) - image 1.0

Agrandir

Les propriétaires devant leur résidence, d'où on aperçoit le poste frontière.

AP, Wilson Ring

La maison d'environ 650 mètres carrés est séparée en cinq logements actuellement vacants, mais sa caractéristique principale est qu'elle est située directement sur la frontière entre le Vermont et le Québec.

Vendre une résidence qui jonche deux pays s'avère un défi pour le couple de propriétaires.

La maison, qui a un coût de rénovation estimé à 600 000 $, est affichée au prix de 109 000 $. Sa structure est solide, mais elle a besoin de beaucoup de travaux.

Et il y a l'enjeu de la frontière. Il y a plusieurs années, c'était tout à fait naturel et normal d'habiter sur une frontière, a soutenu Brian DuMoulin, qui a grandi dans la maison à l'époque où les gens ne se posaient pas trop de questions en passant d'un pays à l'autre.

Maintenant, c'est plutôt différent, a-t-il admis, puisque «tout le monde est stressé là-dessus».

La maison, connue localement sous le nom Old Stone Store, avait été construite par un commerçant qui voulait vendre ses produits aux fermiers américains et québécois. Brian DuMoulin et sa femme, Joan, en ont hérité il y a environ 40 ans.

Le couple septuagénaire canado-américain qui vit désormais près de Morgan, au Vermont, espère vendre la maison pour déménager en Ontario, plus près de la famille.

Le village Beebe Plain est une communauté englobée dans la ville de Derby, au Vermont, qui couvre une partie américaine et une partie québécoise, la ville de Stanstead.

Nombreux changements

Il a été au centre des nombreux changements apportés dans la foulée du 11 septembre 2001.

Les rues résidentielles qui étaient autrefois ouvertes ont été bloquées par des barrières et la rue près de la bibliothèque et de la salle d'opéra Haskell est maintenant parsemée de pots de fleurs - bien que les Canadiens peuvent encore pénétrer dans l'entrée américaine de la bibliothèque sans avoir à passer par la douane.

La maison des DuMoulin est située directement de l'autre côté de la rue principale de Stanstead, près d'où sont établis les agents douaniers des deux pays.

Troy Rabideau, du Service des douanes et de la protection des frontières des États-Unis, a indiqué que les agents savaient qui vivaient là, mais il a admis qu'il est difficile de suivre la situation.

«Nous faisons du mieux que nous pouvons pour y garder un oeil. Nous faisons ce que nous avons à faire, la sécurité d'abord, mais nous voulons aussi l'appui des résidents», a-t-il indiqué.

Brian DuMoulin dit que normalement, les agents des deux pays savent qui ils sont, mais il est arrivé parfois des problèmes lorsqu'ils avaient des invités.

La maison des DuMoulin a une entrée dans les deux pays.

Rosemary Lalime, l'agente immobilière du couple, dit avoir fait visiter la maison 10 fois depuis le début de l'année, jusqu'en mai. Tous les visiteurs sauf un provenaient des États-Unis.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer