«Spiderman» tisse sa toile dans le ciel de Bogotá

«Spiderman» se balance d'un côté à l'autre et s'accroche... (AFP, Raul Arboleda)

Agrandir

«Spiderman» se balance d'un côté à l'autre et s'accroche de-ci, de-là avec l'habilité d'un singe, plaçant ses doigts de façon à donner l'illusion de lancer des fils depuis la paume de ses mains.

AFP, Raul Arboleda

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Bogota

«Spiderman» a abandonné les tours de New York pour le ciel de Bogotá, où il captive l'attention des automobilistes à un carrefour de la capitale colombienne.

Mais sous le légendaire costume rouge et bleu, ce n'est pas Peter Parker, le photographe qui se cache derrière le masque de «l'Homme-araignée», mais Jahn Freddy Duque, un acrobate de 26 ans qui gagne ainsi sa vie.

«Les gens sont très surpris. Certains croient halluciner. Cela me plaît de les faire sourire», raconte ce jeune homme originaire de Medellín, la deuxième ville du pays.

Jahn Freddy Duque tend une toile blanche longue de 26 mètres - sa «toile d'araignée» - sur un pont franchissant la 100e Avenue, l'un des grands axes de Bogotá.

Puis il se balance d'un côté à l'autre et s'accroche de-ci, de-là avec l'habilité d'un singe, plaçant ses doigts de façon à donner l'illusion de lancer des fils depuis la paume de ses mains.

Jahn Freddy Duque tend une toile blanche longue... (AFP, Raul Arboleda) - image 2.0

Agrandir

Jahn Freddy Duque tend une toile blanche longue de 26 mètres - sa «toile d'araignée» - sur un pont franchissant la 100e Avenue, l'un des grands axes de Bogotá.

AFP, Raul Arboleda

Les enfants sont ébahis et certains lui demandent même s'il est vraiment le superhéros créé en 1962 par Stan Lee et Steve Ditko. Les adultes le remercient eux aussi de les divertir pendant qu'ils patientent au feu rouge.

Certains vont jusqu'à prendre quelques minutes pour se prendre en photo avec «Spiderman» la tête en bas. «Je m'amuse vraiment! J'adore!» assure l'acrobate à la gaieté contagieuse, qui n'apparaît pas chaque jour, mais parvient à récolter l'équivalent de dix dollars de l'heure en moyenne.

«Les gens regardent ce que je fais et en oublient d'acheter des choses aux vendeurs ambulants», ajoute le jeune homme, formé aux arts du cirque depuis l'âge de 17 ans et qui s'est converti en «Spiderman» il y a trois ans.

Parfois, la police intervient et empêche l'«Homme araignée» de se livrer à ses acrobaties, faute d'autorisation officielle.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer