Sept ans de prison à un sénateur cambodgien pour une publication sur Facebook

Hong Sok Hour, en octobre 2015... (AP, Heng Sinith)

Agrandir

Hong Sok Hour, en octobre 2015

AP, Heng Sinith

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Phnom Penh, Cambodge

Un sénateur cambodgien de l'opposition a été condamné lundi à sept ans de prison pour avoir publié sur Facebook un «faux document» sur la frontière entre le Cambodge et le Vietnam, dont les limites restent controversées.

«C'est un acte de trahison impardonnable», avait déclaré après cette publication l'inamovible premier ministre Hun Sen. Le sujet de la frontière avec le Vietnam est ultra-sensible auprès des nationalistes cambodgiens.

Lundi, le tribunal a condamné Hong Sok Hour, qui est aussi citoyen français, pour «falsification de documents publics, utilisation de faux documents et incitation au chaos», a détaillé le juge Ros Piseth.

Ce sénateur a publié une version modifiée du traité signé entre les deux pays il y a 36 ans, appelant à une modification de la frontière.

Hong Sok Hour, président du comité anticorruption du Sénat a joué un rôle majeur ces dernières années dans les différentes campagnes du parti du secours national du Cambodge (CNRP), principal parti d'opposition.

L'opposition critique la manière dont la frontière entre le Cambodge et le Vietnam, longue de 1270 km, a été négociée. Ils accusent le parti majoritaire de laisser le Vietnam empiéter sur le territoire cambodgien en utilisant de fausses cartes.

Depuis plusieurs mois, le climat politique s'est fortement durci au Cambodge. L'opposition et les organisations de défense des droits de l'Homme estiment qu'Hun Sen cherche à écarter toute dissidence avant des municipales en 2017 et des législatives en 2018.

Le premier meneur de l'opposition Sam Rainsy est actuellement en exil en France pour éviter des poursuites judiciaires. Quant au second, Kem Sokha, il s'est réfugié au siège de son parti pour protester contre sa condamnation à cinq mois de prison dans un nébuleux dossier de scandale sexuel.

Et nombreux sont les opposants à faire face à des poursuites actuellement: le mois dernier, un autre parlementaire de l'opposition a été condamné à deux ans et demi de prison pour avoir critiqué la façon dont le gouvernement gère la frontière avec le Vietnam.

Les troupes vietnamiennes, qui ont envahi le Cambodge pour combattre le régime des Khmers rouges en 1979, sont ensuite restées dans le pays pendant dix ans. Hun Sen, qui a pris le pouvoir lors de l'occupation vietnamienne, maintient de bonnes relations avec son voisin.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer