Le Port de Québec fait le pari de l'économie circulaire

Le Port de Québec fait le pari de l'économie... (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Le Port de Québec fait le pari de l'économie circulaire, qui mise sur les échanges de matières résiduelles, d'eau, d'énergie et de ressources avec d'autres industries.

Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ian Bussières</p>

(Québec) Les zones industrielles du Port de Québec et de la Canardière et le parc industriel de Beauport font le pari de l'économie circulaire, un concept déjà utilisé dans le parc industriel et portuaire de Bécancour et qui mise sur les échanges de matières résiduelles, d'eau, d'énergie et de ressources.

Le projet pilote mis de l'avant par le Conseil régional de l'environnement vise à rejoindre 250 industries du territoire visé pour faire des déchets des unes les matières premières des autres grâce à l'élaboration de maillages.

«L'objectif est de réaliser 10 maillages au cours des deux prochaines années. Par exemple, les résidus de céréales de G3 pourraient servir dans une pisciculture. Les surplus d'électricité du port pourraient servir à alimenter une entreprise», a illustré Mario Girard, pdg du Port de Québec. 

«Plusieurs entreprises ne savent même pas que leurs rejets pourraient servir d'intrants dans d'autres entreprises. Notre défi sera de trouver ces entreprises et de réaliser ces maillages», poursuit-il.

Suivi

Des conseillères du Conseil régional de l'environnement de la Capitale nationale mettront à jour les stocks de matières résiduelles des entreprises participantes, établiront un diagnostic préliminaire, puis mettront les entreprises en contacts par le biais de diverses activités visant à favoriser les maillages. Elles en assureront ensuite le suivi.

Le maire de Québec, Régis Labeaume, a salué l'initiative, invitant les entreprises à emboîter le pas afin de positionner Québec comme un chef de file en matière d'économie circulaire.

Intérêt croissant

Mario Girard a pour sa part indiqué que le concept était déjà utilisé à Bordeaux et qu'un grand pourcentage des villes membres de l'Association internationale des villes portuaires s'y intéressait. 

À Bécancour, l'initiative a été couronnée de succès, tellement que la Chambre de commerce et d'industrie du Coeur-du-Québec a annoncé il y a quelques semaines qu'elle souhaitait dorénavant étendre à la Ville de Trois-Rivières et aux MRC de Bécancour et Nicolet-Yamaska le projet d'économie circulaire déjà en marche dans le parc industriel et portuaire.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer