Crue des eaux: la Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches épargnées

Selon le ministère de la Sécurité publique, nous... (Photothèque Le Soleil, Caroline Grégoire­­)

Agrandir

Selon le ministère de la Sécurité publique, nous sommes loin des événements de février et d'avril, lorsque plusieurs résidences en Beauce ont été inondées par la hausse du niveau de la rivière Chaudière.

Photothèque Le Soleil, Caroline Grégoire­­

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Alors que la crue des eaux fait des dommages un peu partout au Québec, il semblerait que les régions de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches seront, elles, épargnées.

C'est ce qu'atteste France-Sylvie Loisel, directrice régionale de la sécurité civile au ministère de la Sécurité publique. «Il n'y a rien d'alarmant pour l'instant», indique-t-elle au Soleil, ajoutant que les niveaux d'eau auront tendance à diminuer au cours des prochains jours.

«Les niveaux sont très hauts, mais rien ne nous laisse croire» à des inondations à venir. On est loin des événements de février et d'avril, dit-elle, lorsque plusieurs résidences en Beauce ont été inondées par la hausse du niveau de la rivière Chaudière.




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer