Série de séismes à la frontière du Canada et de l'Alaska

Un tremblement de terre de magnitude 6,0 peut... (Photo d'archives)

Agrandir

Un tremblement de terre de magnitude 6,0 peut endommager des édifices, même les mieux construits.

Photo d'archives

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Whitehorse

Une série de séismes ont secoué dans la nuit de lundi le sud-ouest du Yukon et le nord de la Colombie-Britannique, près de la frontière avec l'Alaska, provoquant des coupures de courant à Whitehorse.

L'Agence des mesures d'urgence du Yukon ne signalait lundi matin ni blessés ni dommages matériels à Whitehorse, mis à part des pannes de courant intermittentes. Une résidante a affirmé que des objets étaient tombés des étagères.

Les autorités canadiennes et américaines ne faisaient état d'aucun risque de tsunami, lundi.

Le ministère canadien des Ressources naturelles a indiqué que l'épicentre du premier tremblement de terre, de magnitude 6,2, était situé à environ 127 kilomètres au sud-ouest de Whitehorse, au Yukon, et à 77 kilomètres au nord-ouest de Skagway, en Alaska.

Un tremblement de terre de magnitude 6,0 peut endommager des édifices, même les mieux construits.

L'Institut d'études géologiques des États-Unis (USGS) a signalé de son côté plusieurs autres séismes dans la région, dont un de magnitude 5,2 à peu près au même moment, puis un autre, de magnitude 6,3, environ une heure et demie plus tard.

La veille, en début d'après-midi, un tremblement de terre de magnitude 3,3 avait été enregistré dans une péninsule du sud de l'Alaska. Le séisme, qui avait une profondeur de 4 kilomètres, a été ressenti jusqu'à Anchorage, la principale ville de l'État. On n'a signalé aucun dommage. La nuit précédente, un autre séisme, de magnitude 3,8, avait été enregistré dans la région de l'île de Kodiak.

La géophysicienne Amy Vaughan, de l'Institut d'études géologiques des États-Unis, a indiqué qu'il y avait eu au moins trois répliques, et elle s'attendait à ce qu'il y en ait d'autres. Elle rappelle qu'un séisme d'une telle magnitude peut causer des dommages, mais que l'endroit où il a frappé et les infrastructures dans la région ont réduit les risques qu'il y ait des problèmes majeurs. Selon Mme Vaughan, un tel séisme aurait tiré les gens de leur sommeil et fait tomber les objets de leur tablette. Le site de l'USGS indique que près de 200 personnes ont signalé avoir ressenti la secousse.

Mme Vaughan rappelle que la région connaît une importante activité sismique et qu'un tremblement de terre de cette magnitude n'est pas inhabituel.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer