Odeurs chez Anacolor: finies, les récréations dehors

L'école primaire Marguerite-D'Youville a dû faire rentrer les... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

L'école primaire Marguerite-D'Youville a dû faire rentrer les enfants à l'intérieur à cinq occasions au cours du mois de février à cause des odeurs de peinture, qui avaient causé des symptômes (maux de tête, maux de coeur) à des élèves.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les élèves de l'école primaire Marguerite-D'Youville passeront leurs récréations à l'intérieur jusqu'à la relâche, a décidé le conseil d'établissement de l'endroit, qui y voit une mesure de «précaution» pour éviter que les enfants ne respirent les odeurs de peinture venant de l'usine d'Anacolor, à 350 mètres de là.

La Santé publique avait déjà recommandé à l'école et à un CPE à proximité de faire rentrer les enfants et de fermer les fenêtres «lorsque les odeurs sont persistantes». Après avoir dû appliquer à cinq reprises cette recommandation au cours du mois de février, le conseil d'établissement (CE) a décidé de garder tous les enfants à l'intérieur pour les récréations et les heures de dîner jusqu'au 12 mars prochain, soit la fin de la semaine de relâche.

«L'objectif du CE est de s'assurer que le principe de précaution est appliqué dans cette situation affectant notre école», a fait savoir la présidente du CE, Marie-Ève Plamondon, par voie de communiqué.

La mesure n'est pas exagérée, assure Mme Plamondon. «C'est sûr que personne ne va attraper le cancer en restant une journée là-dedans, admet-elle, mais il y a quand même des gens qui sont incommodés. Et c'est dur à prévoir parce que des fois, ça peut ne rien sentir à un endroit et 100 ou 200 mètres plus loin, ça sent fort», ce qui complique la décision de garder les enfants dehors ou de les faire rentrer.

L'école et son CE n'ont pas encore décidé de la marche à suivre passé le 12 mars, date du retour de la relâche, précise-t-elle.

Rappelons qu'Anacolor, qui exploite une usine de peinture de pièces métalliques sous le pont ferroviaire, a été identifié comme la source des odeurs par l'Environnement, qui lui impose de réduire ses émissions de 90% - chose que l'entreprise conteste en cour. Celle-ci, qui a fait l'objet de dizaines de plaintes, dit avoir déjà réduit ses émissions de près de la moitié et qu'un nouvel épurateur permettra bientôt de porter la diminution à 77 %.

Au tour d'Ivanohé Cambridge

Par ailleurs, la société Ivanohé Cambridge, qui est le bras immobilier de la Caisse de dépôt et placement du Québec et qui possède le centre d'achats Place Ste-Foy, a à son tour pris ses distances d'Anacolor, au cours de la soirée de jeudi.

Réagissant à la campagne du Regroupement citoyen pour la qualité de l'air de Cap-Rouge, qui milite pour que cessent les odeurs d'Anacolor et qui a commencé à contacter les clients de l'usine pour les «sensibiliser», Ivanohé Cambridge a déclaré que «le projet de peinture du premier stationnement à Place Ste-Foy, en vertu de nos ententes contractuelles [qui incluent des commandes à Anacolor], est complété à plus de 90%, [mais] à l'occasion de la deuxième phase des travaux prévue en 2017, nous allons exiger du prochain fournisseur qu'il réponde à nos exigences en matière de responsabilité sociale d'entreprise, notamment en agissant en bon citoyen corporatif qui tient compte des attentes de la communauté».

Plus tôt cette semaine, le quincaillier Canac, qui a fait affaire avec Anacolor pour sa nouvelle succursale de Granby, a indiqué qu'il tenterait de trouver d'autres fournisseurs à l'avenir, le temps que l'usine règle ses différends avec son voisinage. 

Notons enfin que le maire de Québec Régis Labeaume a rencontré vendredi matin le ministre de l'Environnement, David Heurtel. «Nous avons partagé nos préoccupations communes concernant le dossier Anacolor. Nous avons exploré différentes hypothèses pour assurer la qualité de vie des citoyens de Cap-Rouge afin qu'ils ne soient pas incommodés par les émanations de l'entreprise», s'est contenté de dire M. Labeaume par communiqué.




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer