Eau contaminée à Lac-Beauport: l'heure juste en début de semaine

Pour l'instant, les résidents dont l'eau pourrait avoir... (Archives La Presse)

Agrandir

Pour l'instant, les résidents dont l'eau pourrait avoir été contaminée sont invités à faire bouillir leur eau avant de la boire

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ian Bussières</p>

(Québec) Les quelque 300 citoyens de Lac-Beauport dont les puits artésiens pourraient avoir été contaminés par le déversement d'eaux usées provenant de l'école Montagnac devraient avoir en début de semaine l'heure juste sur la qualité de leur eau potable.

«Comme une analyse hydrogéologique est quelque chose qui pourrait prendre des semaines, voire des mois, nous avons opté pour l'analyse de l'eau de chaque puits, un exercice qui prend de 24 à 48 heures dans les laboratoires certifiés. Bref, les gens qui ont pris leurs échantillons aujourd'hui même [vendredi] devraient connaître leurs résultats dimanche ou lundi», a expliqué au Soleil Jean-François Duchesne, conseiller en santé environnementale à la Direction de santé publique.

M. Duchesne estime qu'il est possible que le déversement d'eaux usées dans le fossé de drainage n'ait pas contaminé les puits des résidents. «Le sol a quand même un potentiel filtrant et, si j'avais à miser, je dirais qu'il n'y aurait pas de problème, car les puits artésiens sont très profonds. Je serais plus inquiet s'il s'agissait de puits de surface. Par contre, il n'est pas impossible qu'il y ait contamination si, par exemple, la roche mère est à fleur de sol et s'il y a des fissures.»

Pour l'instant, les résidents dont l'eau pourrait avoir été contaminée sont invités à faire bouillir leur eau avant de la boire. «Ce sont des mesures préventives, car, pour l'instant, nous n'avons pas d'information sur la qualité de l'eau des puits», indique M. Duchesne. Si l'eau s'avérait contaminée, l'avis d'ébullition serait maintenu jusqu'à ce que la contamination disparaisse.

Situation particulière

Comme la contamination possible serait d'origine fécale, le risque concerne surtout les maladies gastro-entériques. «Des virus, des bactéries pathogènes et des parasites comme le cryptosporidium, qui provoquent des maux de coeur ou de ventre. Même si l'effet varie selon les personnes, le danger concerne surtout les personnes plus vulnérables comme les enfants, les personnes âgées ou les personnes immunosupprimées», poursuit le conseiller.

Celui-ci indique que la situation de Lac-Beauport est particulière de par le nombre d'installations potentiellement touchées et de par les circonstances de la contamination. «Généralement, on parle d'une fosse septique déficiente qui contamine un puits artésien situé à proximité. Et ce n'est quand même pas commun qu'une erreur de plomberie, une erreur de branchement, provoque une telle situation», conclut-il.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer