«Énorme» économie d'eau potable à Lévis à la suite du colmatage des fuites

L'usine d'eau Desjardins, à Lévis... (Phototèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

L'usine d'eau Desjardins, à Lévis

Phototèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ian Bussières</p>

(Québec) La stratégie de colmatage des fuites de la Ville de Lévis porte fruit. Depuis 2014, la Ville économise près de 6841 mètres cubes d'eau par jour, soit l'équivalent de la consommation quotidienne de 17 000 personnes.

«C'est [l'équivalent de la population de] Saint-Étienne-de-Lauzon, c'est presque l'équivalent de la consommation de Saint-Jean-Chrysostome. C'est énorme!» a lancé le maire Gilles Lehouillier en conférence de presse vendredi. Ce sont 80 fuites qui ont été localisées en 2014, 77 en 2015 et 57 jusqu'à maintenant cette année.

C'est dans le secteur de Lévis et de Lauzon que les plus grands efforts sont déployés en raison de l'âge des conduites. Les employés municipaux utilisent un système d'écoute sur les bornes d'incendie pour détecter les fuites. La totalité des 4500 bornes de la Ville sera analysée cette année.

Lévis enregistrait des pertes de 39% de son eau potable à cause des fuites sur son réseau en 2014, un pourcentage qui est passé à 26,5% cette année. «Nous sommes confiants de pouvoir atteindre notre objectif de 20%», a indiqué M. Lehouillier, précisant qu'il coûterait trop cher d'aller au-delà de cet objectif étant donné que les gains potentiels seraient trop peu importants.

«Notre consommation d'eau potable est passée de 57 000 mètres cubes par jour à 53 600 mètres cubes en deux ans, et ce, même si on a ajouté 1300 nouveaux résidents en 2015 et le même nombre en 2016», indique fièrement le maire Lehouillier.

Ainsi, Lévis réussit à faire mieux que l'objectif fixé par la stratégie québécoise d'économie d'eau potable, qui vise un objectif de consommation de 435 litres d'eau par personne. Sa consommation annuelle par citoyen est plutôt de 369 litres d'eau par personne.

Investissements

En plus du programme triennal d'immobilisations qui a permis d'injecter 26,5 millions $ depuis 2014 dans le réseau d'aqueduc, Lévis a investi 1,5 million $ pour détecter et réparer les fuites qui minent son réseau de distribution d'eau potable.

Cette année, la Ville a mis de l'avant trois projets d'importance concernant le réseau d'aqueduc, à savoir l'interconnexion entre les réseaux de Charny et de Saint-Romuald, la réhabilitation structurale de conduites dans différents secteurs de la ville et l'ajout de compteurs principaux sur les conduites majeures.

Des travaux majeurs de modernisation sont également en cours à l'usine de production d'eau potable de Charny. Ce projet est évalué à 8 millions $ et permettra d'augmenter de 60% la capacité de production afin d'atteindre 44 000 mètres cubes d'eau par jour, et les travaux devraient être terminés d'ici la fin de l'année.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer