Le Québec épargné par l'ouragan Matthew

Après avoir dévasté Haïti, l'ouragan Matthew a fait... (AP, Stephen M. Dowell)

Agrandir

Après avoir dévasté Haïti, l'ouragan Matthew a fait de nombreux dégâts sur la côte est américaine, comme ici à Flagler Beach, en Floride.

AP, Stephen M. Dowell

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Malgré les lourds dommages causés par l'ouragan Matthew au sud du continent, le Québec n'en ressentira aucun effet météorologique, explique Denis Thibodeau, de chez Environnement Canada.

L'ouragan qui a fait plusieurs centaines de morts en Haïti se dirigera plutôt en direction est, vers l'océan Atlantique, ce que M. Thibodeau n'a «jamais vu» en 34 ans de carrière.

De manière générale, les ouragans ont plutôt tendance à remonter vers le nord, mais un autre ouragan, Nicole, au sud-est de Matthew, aspire plutôt celui-ci en son sillon. «Nicole est plus puissant et attire Matthew vers le sud», explique le météorologue.

Il se fait aussitôt rassurant: Nicole ne touchera pas la côte, et ne causera donc pas les mêmes dommages que Matthew. «Nicole va seulement affecter les pêcheurs», précise-t-il.

Par ailleurs, les ouragans dont on ressent les effets météorologiques au Québec ont davantage l'habitude de passer par le golfe du Mexique et par certains États américains comme le Texas, la Louisiane et la Virginie, ce qui n'est pas le cas de Matthew, indique M. Thibodeau.

Été indien?

Plus près de chez nous, le temps des derniers jours à Québec a été particulièrement clément. Le maximum atteint vendredi, chiffré à 23,3 °C, se rapproche d'ailleurs du record pour un 7 octobre, établi à 24,6 °C en 2013.

Les températures des prochains jours se situeront quant à elle légèrement au-dessus ou dans les normales de saison, selon Denis Thibodeau. Mais «pas de gros froid avant la semaine prochaine», ajoute-t-il. Le premier gel au sol à Québec pourrait d'ailleurs «très possiblement» survenir dans la nuit de lundi à mardi.

Et pour ceux qui auraient tendance à qualifier le beau temps des derniers jours d'«été indien», M. Thibodeau rappelle que ce terme fait référence à quelques jours de températures au-dessus de la normale après le premier gel, ce que l'on attend toujours. «Techniquement, le terme ne s'applique pas», conclut-il, mais on peut toujours espérer qu'il s'applique sous peu...

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer