Matthew ravage les Caraïbes et menace les États-Unis

L'ouragan Matthew a notamment frappé sévèrement l'île d'Hispaniola,... (AFP, Erika Santelices)

Agrandir

L'ouragan Matthew a notamment frappé sévèrement l'île d'Hispaniola, où sont situés Haïti et la République dominicaine. Les spécialistes prévoient que l'ouragan, qui a été rétrogradé au niveau 3 (sur 5) mercredi, devrait frapper le sud-est des États-Unis à partir de jeudi. Certains États américains ont d'ailleurs déjà décrété l'état d'urgence.

AFP, Erika Santelices

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Miami

L'ouragan Matthew, le plus puissant dans les Caraïbes depuis une décennie, poursuivait mercredi sa lente remontée vers le nord avec les États-Unis dans sa ligne de mire, laissant derrière lui des régions ravagées et au moins 14 morts.

Après la Colombie, la Jamaïque, Haïti, la République dominicaine et Cuba, l'ouragan rétrogradé mercredi matin en catégorie 3 sur une échelle de 5 a commencé à égrener l'archipel des Bahamas, qui compte plus de 700 îles et îlots.

Selon le bulletin publié mercredi après-midi par le Centre d'information sur les ouragans, il soufflait toujours à 195 km/h en arrivant sur les Bahamas, qu'il balaiera du sud au nord. Au pire, vendredi dernier, ses vents avaient atteint 260 km/h.

L'aéroport de la capitale, Nassau, et des dizaines d'autres disséminés sur l'archipel ont été fermés mercredi à mesure de la remontée de l'ouragan, tout comme le port de Nassau.

Matthew est attendu jeudi près de la côte est de la Floride, mais les prévisionnistes n'étaient pas en mesure à ce stade de déterminer si le coeur allait simplement affleurer ou toucher directement la terre américaine. Ce devrait toujours être un ouragan «majeur», soit au moins de catégorie 3 (vents supérieurs à 178 km/h).

Barack Obama a averti qu'il s'agissait d'une «tempête sérieuse», appelant les Américains à la vigilance.

«D'ici demain matin, [l'ouragan] devrait déjà commencer à avoir un impact significatif en Floride et pourrait se renforcer et remonter le long de la côte au cours de la journée», a déclaré M. Obama en visitant mercredi le siège de l'Agence fédérale des situations d'urgence (FEMA) à Washington.

Des habitants de Cité Soleil regardent ce qui... (AFP) - image 2.0

Agrandir

Des habitants de Cité Soleil regardent ce qui a l'apparence d'une rivière, mais qui est en fait une route. Des milliers de personnes ont dû trouver refuge à cause de Matthew.

AFP

État d'urgence

Les États-Unis restent marqués par le souvenir du destructeur ouragan Sandy, en 2012. Les gouverneurs de plusieurs États menacés ont décrété l'état d'urgence et certains ont d'ores et déjà ordonné l'évacuation des populations côtières.

C'est le cas en Caroline du Sud, où plus d'un million de personnes ont ordre de se réfugier dès mercredi à l'intérieur des terres, et dans plusieurs comtés de Floride.

«Notre but est que vous vous trouviez à au moins 150 kilomètres des côtes», a prévenu mardi Nikki Haley, gouverneure de la Caroline du Sud qui a été frappée en 2015 par de dramatiques inondations.

La Floride pourrait être directement touchée par le coeur de l'ouragan, a prévenu mercredi matin son gouverneur, Rick Scott. Que ce soit ou non le cas, «l'impact sera dévastateur», a-t-il prévenu.

Il a mobilisé 500 gardes nationaux et 6000 autres sont en alerte.

Matthew a fait au moins 14 morts, dix en Haïti et quatre en République dominicaine, selon un bilan encore très provisoire.

Une bonne partie des zones frappées de plein fouet en Haïti étaient toujours coupées du monde après l'effondrement d'un pont mardi. Elles ne devraient pas être accessibles avant samedi ou dimanche.

Quelque 1800 maisons ont été totalement inondées, selon un bilan partiel.

Le bureau des Nations Unies pour l'aide humanitaire a estimé mercredi que 300 000 Haïtiens avaient besoin d'une assistance immédiate, soulignant que la moitié des habitants du pays devrait être affectée.

L'ouragan Matthew a causé des inondations et de nombreux dégats... (AFP, Erika Santelices) - image 3.0

Agrandir

L'ouragan Matthew a causé des inondations et de nombreux dégats dans le secteur de La Puya, à Saint-Domingue, en République dominicaine, mardi.

AFP, Erika Santelices

Élections annulées

Haïti est le pays de la région le plus vulnérable aux aléas climatiques en raison de l'importante déforestation et de l'érosion des sols.

Le premier tour de l'élection présidentielle et des législatives partielles, prévu dimanche, a été reporté sine die, ont annoncé mercredi les autorités.

Le passage de l'ouragan sur la République dominicaine voisine a également endommagé près de 200 maisons.

Matthew a ensuite touché l'est de Cuba avec des vents de 220 km/h accompagnés de leur cortège de pluie battante et de montée de la mer. Mais les autorités ne faisaient pas état de victimes mercredi.

Quatre localités côtières abritant 158 000 personnes ont subi d'importantes destructions et étaient inaccessibles, les routes étant jonchées de gros blocs de pierre charriés par les eaux.

Baracoa, connue pour avoir été la première ville fondée sur l'île, présente notamment beaucoup de dégâts, selon les autorités.

«Il ne reste rien de Baracoa, juste des décombres et des débris. Les maisons coloniales du centre-ville, qui étaient si belles, sont détruites», a déploré Quirenia Perez, femme au foyer de 35 ans jointe par l'AFP.

Deux frères, Danny et Gino Delarocca, ont acheté... (AP, Maria Lorenzino) - image 4.0

Agrandir

Deux frères, Danny et Gino Delarocca, ont acheté du contre-plaqué en Floride en prévision du passage de Matthew. Les résidants de la Floride et de la Caroline du Nord se sont rués dans les magasins pour se préparer au passage de l'ouragan.

AP, Maria Lorenzino

Selon l'OCHA, près de 600 000 personnes se trouvaient mardi soir dans des abris en Haïti, République dominicaine, Jamaïque et Cuba (251 000). De plus, 73 000 personnes ont été affectées en Colombie.

L'agence fédérale pour le développement international fournira pour 1,5 million $ d'aide aux pays affectés, et de ses avions devaient survoler Haïti dans la journée pour une première évaluation des dégâts.

Enfin, trois bateaux de la US Navy, dont un navire hôpital et un porte-avions, ont pris la mer pour aller, si besoin est, porter assistance à Haïti et aux zones ravagées.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer