Fuites inquiétantes aux Îles-de-la-Madeleine

Les élus madelinots souhaitent mettre en place un... (fournie par Annie Mercier)

Agrandir

Les élus madelinots souhaitent mettre en place un plan d'action pour retirer complètement le mazout ou enlever l'épave vieille de 50 ans, d'où proviennent les écoulements.

fournie par Annie Mercier

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Des écoulements récurrents de mazout continuent d'inquiéter aux Îles-de-la-Madeleine. Ils proviennent d'une épave vieille de plus de 50 ans et les autorités ne savent toujours pas quelle quantité d'hydrocarbures elle peut encore contenir.

Le dernier écoulement est survenu la semaine dernière. Le mazout a fait surface par petites nappes dans une zone d'environ 100 mètres sur la plage du Corfu Island, à l'Étang-du-Nord. La plage porte le nom du navire qui s'est échoué à cet endroit le 20 décembre 1963.

«C'était seulement cinq litres. C'est pas grand-chose», a expliqué au Soleil le maire des Îles, Jonathan Lapierre. La situation n'en est pas moins exaspérante selon lui, puisque le même ménage survient d'une à deux fois par année depuis au moins cinq ans.

En 2014, la Municipalité avait ordonné la fermeture préventive de la plage pendant près d'un mois, en pleine saison touristique de surcroît, en raison de mazout ayant fait surface. À chaque écoulement, la Garde côtière canadienne vient faire son tour, nettoie les rives et s'assure que la situation est stabilisée. «Au moins quand ça arrive, ils interviennent rapidement, ça prouve qu'il y a un suivi», a concédé le maire.

«Année après année»

Mais les élus de l'archipel veulent plus. «Ça se répète année après année. Il faut mettre un plan d'action pour retirer complètement le mazout ou enlever l'épave. Ce qu'on veut, c'est que la Garde côtière puisse trouver une autre façon de faire plutôt que d'intervenir à chaque fois», a plaidé M. Lapierre.

Selon ce qu'en sait l'agglomération des Îles-de-la-Madeleine, le Corfu Island avait été nettoyé et pompé autant que possible après le naufrage. Du mazout est cependant resté hors d'atteinte. «Les travaux de récupération et de colmatage sont réguliers, mais l'épave se détériore et des hydrocarbures se déversent», écrivait la Municipalité dans un communiqué il y a deux ans.

Les écoulements n'ont jusqu'à présent pas été trop dommageables. Mais les Madelinots craignent qu'il puisse un jour survenir une fuite plus massive ayant de plus grandes conséquences.

«On a peur que l'épave cède à cause de la corrosion. [...] L'état de la situation ne semble connu par personne. Minimalement, on veut savoir ce qui reste à l'intérieur. On ne veut pas risquer davantage l'environnement», a insisté Jonathan Lapierre.

Le maire avait déjà interpelé le fédéral en s'adressant à Pêches et Océans Canada en 2014. N'ayant toujours pas eu les réponses souhaitées, il réitère aujourd'hui sa demande au ministre Dominic LeBlanc.

La plage du Corfu Island, qui est située à proximité de la fort populaire microbrasserie À l'Abri de la Tempête, est très fréquentée autant par les touristes que les locaux.

La Garde côtière et Pêches et Océans Canada n'ont pu être joints lundi.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer