Le combat contre les îlots de chaleur prend racine à Québec

Afin de contrer les îlots de chaleur, la... (Le Soleil)

Agrandir

Afin de contrer les îlots de chaleur, la Ville de Québec a profité de la réfection de la rue Anna, dans le quartier Saint-Sauveur, pour la border d'arbres.

Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La lutte contre les îlots de chaleur débute à Québec avec la réfection d'une première rue bordée d'arbres qui n'en comptait auparavant aucun.

«C'est un projet exemplaire», lance Julie Lemieux, conseillère responsable des dossiers d'urbanisme et d'aménagement du territoire. Il faut dire que l'indice de canopée a augmenté, rue Anna, dans le quartier Saint-Sauveur, au nord du boulevard Charest. La Ville a profité de travaux d'aqueduc et d'égouts pour verdir ses abords.

«Maintenant, chaque fois qu'on refait des rues, on se demande si on peut améliorer les choses. Est-ce qu'on peut éliminer les îlots de chaleur? Est-ce qu'on peut installer des pistes cyclables? Est-ce qu'on peut élargir des trottoirs? Finalement, est-ce qu'on peut améliorer la qualité de vie des citoyens?» 

La rue Anna est la première qui profite de cette nouvelle façon de faire de la Ville. La vice-présidente du comité exécutif explique qu'elle avait été ciblée parmi les rues «qui ont particulièrement besoin d'amour et qui ont d'importants problèmes d'îlots de chaleur».

Au terme d'un projet accepté par consensus avec les citoyens du quartier, la Ville a planté 19 arbres, 36 arbustes et plus de 500 vivaces. Maintenant que la graine est en terre, le projet de verdissement prendra racine ailleurs en Ville.

«Avant, les gens travaillaient plus en silo. Les travaux publics et l'aménagement, chacun de son côté. On ne veut pas répéter les erreurs du passé et refaire toutes les rues à l'identique. Le plan de match à plus long terme est de répertorier toutes les rues où il est possible de planter des arbres», confie Mme Lemieux.

Des travaux sur l'avenue Ruel dans Montmorency seront aussi bientôt complétés. La rue Saint-Ambroise, près de l'Hôpital général de Québec, sera la prochaine. La Ville doit annoncer prochainement un projet similaire pour la portion de la rue Saint-Jean à la hauteur de l'avenue Turnbull. Mme Lemieux croit que la Ville pourra réhabiliter toute en vert au moins deux rues par année.

Elle avise, du même coup, que toutes les rues ne peuvent bénéficier du même traitement. Particulièrement dans les quartiers centraux où l'espace est souvent insuffisant.

Conseillère ravie

La conseillère du quartier, Chantal Gilbert, était visiblement ravie de la réfection de la rue Anna. «On est content d'être ici. De plus en plus, on voyait les études sortir sur les liens entre la santé et les îlots de chaleur. S'il y a un quartier concerné par ça, c'est bien Saint-Sauveur.» 

De cette première, elle retient le travail de collaboration entre les services de la Ville et les citoyens. La Ville leur a proposé dès le départ quatre scénarios, allant d'une réfection à l'identique à la plantation d'une soixantaine d'arbres. Mais pour cette dernière option, il aurait fallu condamner entre 20 et 30 espaces de stationnement, un pas que les citoyens n'étaient pas prêts à franchir. La version retenue a obligé la disparition d'une dizaine de cases.

Le coût supplémentaire des travaux d'aménagement s'élève à 130 000 $ sur un budget de 2,3 millions $. Une facture que la Ville estime pouvoir se permettre. «C'est un plan à long terme. Ça va peut-être prendre, 20 , 30 ou 40 ans. Mais on va finir par changer le visage de Québec», conclut Mme Gilbert.

Distribution d'arbres

La Ville de Québec tiendra samedi ce qui est devenu sa traditionnelle distribution annuelle d'arbres. Dès 8h30, les citoyens pourront se rendre dans un des six endroits ciblés pour se procurer gratuitement un des 2000 arbres.

«Ça fait plus de 10 ans qu'on fait ça. Ces 2000 arbres s'ajoutent aux 2000 autres que plante la Ville annuellement», se réjouit le conseiller Steve Verret, responsable de l'environnement. Les gens pourront choisir un amélanchier du Canada, le chêne des marais, le lilas de Preston ou le pommetier Prairiefire. Des essences sélectionnées pour leur capacité d'adaptation au climat et au milieu urbain.

Pour une première fois, la Ville offre des plants de vigne de l'espèce Parthenocissus quinquefolia, uniquement au Stade municipal du parc Victoria.

Les points de distribution sont : le garage municipal, 415, boulevard Raymond; le site de l'ancien zoo, 9530, rue de la Faune; le Stade municipal du parc Victoria, 100, rue du Cardinal-Maurice-Roy; le parc de la Chanterelle, 1525, rue de l'Innovation; l'aréna Gaétan-Duchesne, 265, avenue D'Alembert; la Base de plein air de Sainte-Foy, 3180, rue Laberge.

Un seul arbre sera remis par propriété et par personne. Une preuve de résidence sera exigée. Pour plus de détails, les citoyens consultent le ville.quebec.qc.ca/citoyens/propriete/arbres.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer