Permis à octroyer: au maire de Stoneham de décider, dit Labeaume

Stoneham... (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Stoneham

Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Régis Labeaume estime que le maire de Stoneham-et-Tewkesbury, Robert Miller, peut décider du nombre de permis qui seront octroyés dans sa ville au cours des six prochains mois, période au cours de laquelle les citoyens sont exemptés du règlement de contrôle intérimaire (RCI) sur l'eau potable.

La bataille se poursuit entre Régis Labeaume, président de la Communauté métropolitaine de Québec (CMQ), et Robert Miller. Ce dernier, dans une sortie virulente vendredi dernier, a affirmé que Régis Labeaume imposait «une dictature» aux municipalités de la couronne nord avec le RCI.

Dans le plus récent rebondissement, la CMQ a annoncé qu'elle reportait de six mois, soit jusqu'au 20 octobre 2016, le règlement visant à protéger les sources d'eau potable des bassins versants des rivières Saint-Charles et Montmorency.

M. Miller craint que, dans les six prochains mois, sa ville ait à distribuer de 400 à 500 permis de construction alors que la normale est de 80 à 100 par année. «C'est quatre ans et demi de permis. C'est complètement malade», avait-il pesté. 

«C'est toujours le maire qui décide combien de permis tu donnes. Avant, il disait qu'on avait tout arrêté et là, on ajoute six mois et il dit que c'est trop, a répliqué Régis Labeaume. Il veut faire oublier le nombre de permis qu'il va émettre.»

Le maire a fini par convenir que c'est l'administration municipale qui aura à délivrer les permis de construction, et non le maire. «Une municipalité comme Stoneham, penses-tu que le maire est pas au courant?» a-t-il ensuite ajouté. 

La semaine dernière, M. Miller a laissé entendre qu'il n'avait pas l'intention d'intervenir dans les projets de construction de ses citoyens. La municipalité entend cependant modifier sa réglementation pour ralentir les mises en chantier. «On veut essayer d'étirer ça parce que c'est fou. En dedans de six mois, c'est malade, ça ne passe pas.»  

Partager

À lire aussi

  • C'est la politique qui pollue l'eau

    Pierre Asselin

    C'est la politique qui pollue l'eau

    ÉDITORIAL / Ce n'est pas un autre règlement de contrôle intérimaire (RCI) qui va régler le problème de l'approvisionnement en eau de la région de... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer