Énergie Est: Leitao annule son contrat de gré à gré

Le ministre des Finances annule le contrat passé... (Archives La Presse Canadienne, Paul Chiasson)

Agrandir

Le ministre des Finances annule le contrat passé avec Aviseo Conseil parce que le Parti québécois a décrédibilisé d'avance le rapport commandé sur les retombées du projet Énergie Est.

Archives La Presse Canadienne, Paul Chiasson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le ministre des Finances annule le contrat conclu avec Aviseo Conseil parce que le Parti québécois a décrédibilisé d'avance le rapport commandé sur les retombées du projet Énergie Est.

L'entente de 95 000 $ conclue de gré à gré avec le cabinet-conseil a été critiquée en raison de liens allégués entre l'actuel chef de cabinet du ministre des Finances et l'un des actionnaires d'Aviseo.

«Avant même que la firme commence ses travaux, l'opposition officielle était déjà arrivée à la conclusion que ce rapport-là allait être complaisant et que les personnes en question étaient des incompétents», a déploré le ministre Carlos Leitão, jeudi matin. «Dans un tel climat et dans l'intérêt de faire avancer la discussion publique, nous avons jugé qu'il était opportun de transférer ce mandat au ministère des Finances.»

Le mandat confié à l'origine visait à évaluer les retombées économiques potentielles liées au projet Énergie Est. L'entreprise TransCanada tente d'obtenir l'autorisation de construire un oléoduc de 4600 kilomètres entre l'Alberta et le Nouveau-Brunswick. Il servirait à acheminer chaque jour 1,1 million de barils de pétrole brut de l'Alberta, la Saskatchewan et le Dakota du Nord vers les marchés internationaux.

Le chef péquiste a dénoncé les liens entre le cabinet de M. Leitão et Aviseo. Il a notamment jugé qu'un rapport «d'une ultime complaisance» avec été cosigné par l'un des actionnaires et le chef de cabinet du ministre sur les retombées du Plan Nord.

«Aucun rapport»

Les liens soulevés par l'opposition n'ont «aucun rapport», a dénoncé M. Leitão. Le dernier gouvernement péquiste a lui-même confié deux mandats de gré à gré à Aviseo, a-t-il noté. «Aujourd'hui, ce sont des incompétents, mais à l'époque ils étaient très bons», a raillé M. Leitão. «C'est cette incohérence qui est déplorable.»

Le mandat maintenant confié à l'expertise du ministère des Finances sera exécuté en toute compétence, assure M. Leitão. Mais il souhaitait à la base le donner à une firme indépendante du gouvernement qui n'avait pas pris position dans le débat public sur Énergie Est.

«Je déplore que l'opposition officielle a tellement vicié le climat que ce rapport n'était plus utile», a laissé tomber le ministre des Finances.

Il n'y aura pas de grandes pénalités pour Québec à annuler le contrat, puisque la rémunération était versée en fonction des travaux effectués. Le cabinet n'a travaillé que quelques jours sur le dossier.

Le chef péquiste a qualifié l'annulation de «recul de la journée» pour le gouvernement libéral. Pour Pierre Karl Péladeau, les libéraux n'ont qu'eux à blâmer pour leurs changements de cap dans différents dossiers. «N'en déplaise au chef du PLQ, nous allons continuer à faire notre travail», a dit M. Péladeau.

Le député solidaire Amir Khadir a quant à lui salué cette «très bonne nouvelle». Le contrat avec Aviseo «montre à quel point le gouvernement est prêt à prendre des risques, à contourner ses propres lois», a dit le député de Mercier.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer