Environnement: le Canada au fond du classement

Le rapport indique notamment qu'avec 20,7 tonnes d'équivalents... (PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Le rapport indique notamment qu'avec 20,7 tonnes d'équivalents CO2 par habitant, les émissions de gaz à effet de serre (GES) du Canada sont très élevées par rapport à celles des pays auxquels il se compare.

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Ottawa

Le Canada fait piètre figure au chapitre de son bilan environnemental, se classant 14e sur 16 pays évalués, selon un rapport du Conference Board du Canada publié jeudi.

Seuls les États-Unis et l'Australie font pire, se classant respectivement aux 15e et 16e rangs.

Le rapport accorde au Canada une note de «D» en s'appuyant sur neuf indicateurs couvrant les changements climatiques, la pollution atmosphérique et la gestion de l'eau douce.

Au sujet des changements climatiques, l'agence a souligné qu'avec 20,7 tonnes d'équivalents CO2 par habitant, les émissions de gaz à effet de serre du Canada sont très élevées par rapport à celles des pays auxquels il se compare. Seuls les États-Unis et l'Australie font pire que lui à ce chapitre.

Le Canada obtient cependant un «A» à l'indicateur de la production d'électricité à faibles émissions. Le rapport précise que comme près de 80 pour cent de l'électricité au Canada est issue de sources à faibles émissions comme l'énergie hydraulique et l'énergie nucléaire, le pays fait bonne figure, mais demeure toutefois derrière la Norvège, la Suisse, la France et la Suède.

Un «C» pour le Québec

La majorité des provinces du Canada obtiennent un mauvais classement dans le rapport de l'agence. Seule l'Ontario réussit à obtenir une note de «B». Le Québec, la Colombie-Britannique et l'Île-du-Prince-Édouard suivent avec un «C», le Manitoba obtient une note de «D» tandis que la Saskatchewan, l'Alberta, Terre-Neuve-et-Labrador, la Nouvelle-Écosse et le Nouveau-Brunswick reçoivent un «D-».

Le Conference Board admet que certaines des mauvaises notes du Canada s'expliquent par son énorme superficie, son climat froid et son économie axée sur les ressources, mais ajoute que les résultats indiquent clairement que les défis environnementaux sont de taille et que le Canada a encore beaucoup à faire pour améliorer sa performance environnementale comparative.

«Ces résultats déconcertants illustrent la nécessité pour le Canada de favoriser une consommation plus durable. Protéger l'environnement contre des dommages supplémentaires n'est pas un enjeu du futur, mais un défi qu'il faut relever dès aujourd'hui», a déclaré Louis Thériault, vice-président, Politiques publiques du Conference Board.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer