Des trous sur la rivière Beaurivage pour éviter l'embâcle

Hydro Météo a déployé une quarantaine de travailleurs... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Hydro Météo a déployé une quarantaine de travailleurs afin de percer des trous dans la glace sur une distance de 2,2 km près de la route 116, dans le secteur de Saint-Étienne-de-Lauzon.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Des milliers de trous ont été creusés vendredi sur la glace de la rivière Beaurivage, à Lévis, question de prévenir une inondation printanière.

Comme les températures doivent s'adoucir dès le début de la semaine prochaine, il était temps pour la Ville de Lévis de faire appel aux services d'Hydro Météo. «Il y a eu l'embâcle à Beauceville la semaine passée, alors on est un petit peu plus à l'affût à ce temps-ci de l'année», explique Marc Guay, adjoint au directeur sécurité civile à la Ville de Lévis, en conférence de presse.

Hydro Météo a déployé une quarantaine de travailleurs afin de percer des trous dans la glace sur une distance de 2,2 km près de la route 116, dans le secteur de Saint-Étienne-de-Lauzon.

L'opération de ce sous-contractant, qui coûte 25 000$ à la Ville, vise à affaiblir le couvert de glace, surtout sous le pont de la rue Principale, pour que lorsque le coup d'eau arrive, il puisse plus facilement briser la glace en mille miettes.

La Ville effectue de tels travaux sur la Beaurivage pour la deuxième année consécutive. «C'est un très bon investissement compte tenu du travail qui est fait et des résultats», soutient Marc Guay,

Alors qu'elle se contentait de faire du sciage par les années passées, la Ville a décidé d'utiliser cet autre moyen de prévention après la crue d'avril 2014, qui a forcé neuf résidents de Saint-Étienne-de-Lauzon à être évacués d'urgence.

Hiver en dent de scie

Les riverains ont-ils plus à craindre cette année que par les années passées? Oui et non. «Tout dépend de la vitesse à laquelle le dégel se produit», explique Pierre Corbin, directeur des opérations chez Hydro Météo.

Comme l'hiver a été relativement doux, la glace de la rivière Beaurivage est moins dure et épaisse que l'an dernier (entre 50 et 60 cm, comparé à 60 à 75 cm l'an dernier), ce qui est une bonne nouvelle. Mais les quantités de neige reçues sont supérieures à l'an dernier, ce qui augmentera le débit du cours d'eau.

La Ville de Lévis demande aux citoyens d'être vigilants, surtout que ceux qui vivent près de la Beaurivage n'ont pas l'habitude d'avoir les pieds dans l'eau chaque année. «On demande à la population riveraine de nous servir de guide, de nous contacter rapidement et de collaborer avec les autorités en cas d'évacuation», explique Gaétan Drouin, directeur du service de sécurité incendie de la Ville.

«Parfois les gens ne se sentent pas en danger. Ils étirent le temps, ils étirent le temps et quand on va les chercher, c'est en état d'urgence», se désole M. Guay.

Hydro Météo, qui pratique le forage depuis 1994 sur 15 à 20 cours d'eau au Québec, constate que les conditions climatiques ont bien changé. «Il y a des secteurs qui n'étaient pas problématiques au Québec sont devenus problématiques», avertit M. Corbin.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer