La population de Stoneham et de Lac-Beauport veut protéger l'eau

Le maire Régis Labeaume a brandi un sondage,... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Le maire Régis Labeaume a brandi un sondage, mercredi, qui révèle que plus des deux tiers des citoyens de Lac-Beauport et de Stoneham sont d'accord avec des mesures sévères pour protéger l'eau du lac Saint-Charles.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Quoi qu'en disent certains élus de Lac-Beauport et de Stoneham, plus des deux tiers des citoyens de ces municipalités sont d'accord avec des mesures sévères pour protéger l'eau du lac Saint-Charles, s'est réjoui Régis Labeaume.

«C'est en complète contradiction avec certains élus des deux villes», a dit le maire de Québec et président de la Communauté métropolitaine de Québec (CMQ). Brandissant un sondage Léger qu'il a lui-même commandé, M. Labeaume faisait allusion au maire de Stoneham, Robert Miller. On devine aussi que cette réplique sous forme de coup de sonde visait certains élus de Lac-Beauport, dont Marc Bertrand, qui a publiquement accusé M. Labeaume de verser dans le «populisme» dans le dossier de la protection du bassin versant du lac Saint-Charles, prise d'eau potable pour les citoyens de Québec.

La CMQ a voté un moratoire de trois mois sur toute nouvelle construction le 17 décembre, et Régis Labeaume a sévèrement critiqué la soixantaine de permis délivrés par la municipalité de Stoneham quelques jours avant le vote. 

Le maire de Québec se rendait d'ailleurs mercredi soir rencontrer les élus de Stoneham pour expliquer le piètre état du lac Saint-Charles et les solutions pour y remédier. Jeudi soir, il rencontrera les conseillers de Lac-Beauport pour plaider en faveur des mesures de la CMQ. 

Mais quelques heures avant de rencontrer ces élus municipaux récalcitrants, Régis Labeaume a pris soin de présenter aux journalistes un sondage Léger montrant que la population appuie les mesures de la CMQ.

Le coup de sonde a été mené le 27 février auprès de 338 résidents de Stoneham et 296 de Lac-Beauport. Ils sont à 80 % favorables à des mesures pour protéger les sources d'eau dans leur municipalité. Lorsque questionnés précisément sur les mesures entamées par la CMQ, les résidents les approuve aussi majoritairement, soit à 63 % pour Stoneham et à 68 % pour les citoyens de Lac-Beauport.

Régis Labeaume a expliqué la baisse par le fait que les citoyens de ces deux municipalités du nord de Québec pourraient devoir payer, notamment pour un raccordement des fosses septiques. «Malgré cela, les deux tiers des citoyens sont d'accord pour qu'il y ait des règles plus sévères», s'est réjoui celui qui est aussi président de la CMQ. 

Il s'est dit assuré que les citoyens des deux villes en «ont leur voyage» du développement immobilier. Ce que ne semblent pas comprendre leurs représentants, a martelé M. Labeaume dans une autre pointe au maire Miller.

La conférence de presse de mercredi a aussi été l'occasion d'annoncer une série de rencontres de citoyens sur le règlement de contrôle intérimaire qui sera adopté au conseil de la CMQ du 15 mars (voir le tableau).

Rencontre avec les promoteurs

Des représentants de la CMQ rencontreront aussi des promoteurs immobiliers le mardi 8 mars. Ces dernières semaines, certains d'entre eux, dont Dany Morency de Aube 260 et Développements Robko, ont critiqué le moratoire sur la construction. Le premier a dit soupçonner le maire de Québec de vouloir freiner le développement dans les villes du nord pour favoriser la capitale. Le second a pour sa part estimé que les constructions neuves sont soumises à des normes environnementales suffisantes.

Rencontres d'information

Le plan de la Communauté métropolitaine de Québec (CMQ) pour protéger les bassins versants des prises d'eau des rivières Saint-Charles et Montmorency débouchera vers un règlement de contrôle intérimaire. Diverses rencontres d'information citoyennes se tiendront dans les municipalités touchées par un moratoire sur la construction.

Saint-Brigitte-de-Laval 

Mercredi 9 mars, 19h 

Église du 1, rue du Couvent

Lac-Beauport

Jeudi 10 mars, 19h 

École Montagnac, 570, chemin du Tour-du-Lac

Lac-Delage

Samedi 12 mars, 9h30 

Manoir du Lac-Delage, 40, avenue du Lac 

Stoneham-et-Tewkesbury

Samedi 12 mars, 13h

Gymnase de l'école Harfang-des-Neige, 114, 1re Avenue

Un comité plénier télévisé sur le règlement de contrôle intérimaire se tiendra aussi le 14 mars.

Des bons mots pour un vp d'Énergie Est

Après avoir traité TransCanada d'entreprise «incompétente et arrogante», Régis Labeaume a eu des bons mots pour le vice-président du projet oléoduc Énergie Est pour le Québec et le Nouveau-Brunswick, Louis Bergeron. Les deux hommes ont discuté il y a une dizaine de jours du controversé projet de 4 milliards $ qui vise à acheminer du pétrole des sables bitumineux de l'Alberta au Nouveau-Brunswick en passant sous le fleuve entre Lévis et Saint-Augustin-de-Desmaures. «Le gars m'a fait une très bonne impression», a dit M. Labeaume à propos de M. Bergeron, en poste depuis l'automne. «Il aurait dû travailler là depuis très longtemps. Peut-être qu'on n'aurait pas eu besoin d'utiliser des gros mots», a-t-il ajouté. «Je pense qu'il a la bonne façon. On va voir à l'usure, mais si j'ai la chance de ne plus les traiter d'incompétents et d'arrogants, ça ferait bien mon affaire. Ce monsieur-là, il est tout sauf arrogant. Et tant mieux pour tout le monde.» Sur le fond, Régis Labeaume est en faveur de ce projet d'oléoduc Énergie Est, mais avait reproché à TransCanada ses façons de faire. Les travaux du Bureau d'audiences publiques en environnement (BAPE) sur ce projet commencent lundi à Lévis.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer