Feu vert fédéral au projet de mine d'apatite à Sept-Îles

La ministre fédérale de l'Environnement et du Changement... (La Presse Canadienne, Sean Kilpatrick)

Agrandir

La ministre fédérale de l'Environnement et du Changement climatique, Catherine McKenna

La Presse Canadienne, Sean Kilpatrick

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Fanny Lévesque</p>
Fanny Lévesque

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Sept-Îles) La ministre fédérale de l'Environnement et du Changement climatique, Catherine McKenna, donne à son tour le feu vert au projet d'exploitation d'une mine d'apatite à ciel ouvert à Sept-Îles.

«Le projet minier Mine Arnaud [...] n'est pas susceptible d'entraîner des effets environnementaux négatifs importants», a annoncé la ministre libérale en toute fin de journée mardi. Le rapport d'étude approfondie de l'Agence canadienne d'évaluation environnementale abondait d'ailleurs dans le même sens. 

Catherine McKenna, qui appuie sa décision sur l'examen des conclusions de l'Agence et des commentaires reçus du public et des groupes autochtones, réclame néanmoins que «les autorités responsables» s'assurent de la mise en oeuvre des mesures d'atténuation énumérées dans les travaux de l'organisme environnemental. 

Dans son rapport rendu public en juillet, l'Agence soutenait avoir entre autres abordé «de nombreuses questions sur différents enjeux, notamment la qualité de l'air et de l'eau, la nuisance causée par le bruit et les vibrations et les effets sur la baie de Sept-Îles». 

En mars 2015, Québec autorisait aussi le projet minier, malgré que le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement concluait, un an plus tôt, qu'il n'était «pas acceptable dans sa forme actuelle». Il s'agit cependant d'un des décrets «les plus exigeants» émis par le ministère de l'Environnement, selon le gouvernement québécois. 

Ottawa explique maintenant que le projet est renvoyé à Pêches et Océans Canada et à l'Office des transports du Canada pour l'application des «mesures appropriées» en vertu de la Loi canadienne sur l'évaluation environnementale. 

Investissement Québec, actionnaire principal de Mine Arnaud, tente toujours de ficeler le projet minier évalué à 850 millions $.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer