Une bordée salutaire... avant la tempête

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les 15 à 20 centimètres de neige tombés dimanche, principalement dans la Capitale-Nationale et en Chaudière-Appalaches, rendent heureux les opérateurs d'équipements de sports d'hiver. Et cette première bordée significative pour plusieurs régions n'est qu'un prélude à une autre tempête, plus importante, prévue mardi.

Dans les stations de ski, la morosité d'avant Noël a fait place à un optimisme confiant. Jusqu'à samedi, le pourcentage du domaine skiable pour l'ensemble des stations du territoire desservi par Le Soleil variait d'aussi peu que 7 % à 30 %. La situation pourrait changer rapidement d'ici la fin de la semaine.

«On est content», résume simplement Mario Bourassa, directeur général du Relais à Lac-Beauport. «La pluie avait fait baisser notre réserve de neige artificielle. On a redémarré les systèmes à neige depuis la nuit dernière [samedi à dimanche]. Ça réconforte parce qu'on va pouvoir rendre ça plus hivernal», poursuit-il.

Même si Le Relais était une des stations «gâtées» avec 9 pistes ouvertes sur 31, l'absence de neige dans les centres urbains «démotive les gens à venir en montagne», souligne M. Bourassa. Résultat, l'achalandage n'a peut-être pas été celui espéré.

Plusieurs des dernières saisons se sont déroulées avec leur lot de soucis. Une situation qu'il faut savoir gérer, avance le dg. «Depuis quelques années, on vit plus les montagnes russes. L'an passé, on avait un bel enneigement en décembre. Les 24 et 25, c'était le déluge [de la pluie] et janvier a été un des plus froids», se remémore-t-il.

Le froid. C'est bien ce qui manque aux adeptes de la motoneige pour un hiver digne de ce nom. Il est nécessaire pour geler les cours d'eau et la terre en milieu humide où passent certains sentiers.

En attendant, le vice-président du Club Le Sapin d'Or, qui compte 1800 membres à Québec et dans Charlevoix, se réjouit de l'arrivée de la neige. «On ouvre habituellement autour du 15 décembre. Cette année, c'est tard. Avec la neige d'aujourd'hui [dimanche] et celle de mardi, on va pouvoir damer les pistes», explique Jean-Luc Sylvain. Le club entretient 310 kilomètres de sentiers.

Par ailleurs, les routes du Québec ont fait une victime dimanche, alors qu'un homme de 55 ans a perdu la vie dans une collision à Saint-Jean-Baptiste, en Montérégie.

La Sûreté du Québec a aussi dénombré plusieurs sorties de route, ainsi qu'un autre accident majeur. Quatre personnes ont été blessées, dont une grièvement, dans une collision survenue vers 16h dimanche sur la route 202 à Dunham, au sud-ouest de Cowansville, en Montérégie.

Outre la neige, de forts vents du nord-est ont réduit fortement la visibilité en raison de la poudrerie.

Sur le site de Transports Québec, l'état des routes variait de partiellement enneigé à enneigé, et la visibilité, de bonne à réduite. Une seule route a été fermée, la 369 entre Shannon et Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier, en raison d'un accident qui a fait tomber un poteau électrique sur la chaussée.

Pratique pour mardi

La tempête vécue dimanche est un prélude à une «véritable tempête» prévue mardi. Environnement Canada a publié un bulletin météorologique spécial pour le sud du Québec. «La neige devrait débuter au cours de la nuit de lundi à mardi et se terminer au petit matin mercredi. Il devrait s'abattre près de 25 centimètres de neige.»

Il faut remercier une dépression en formation sur le Texas qui se retrouvera sur le nord-est des États-Unis mardi. L'Estrie et la Beauce pourraient recevoir jusqu'à 30 cm, tandis que les régions plus au nord comme Québec, jusqu'à 20 cm. Quelques centimètres supplémentaires sont attendus mercredi et jeudi. Avec La Presse Canadienne

Patience, patineurs...

La Ville de Québec travaille d'arrache-pied pour permettre aux citoyens de la capitale de profiter de ses installations extérieures durant la période des Fêtes. Laissés tombés par Dame Nature dans les derniers jours, les employés de loisir de la capitale sont à pied d'oeuvre pour livrer les patinoires dans les meilleurs délais. Et ils sont courts.

Jointe dimanche, une porte-parole de la Ville de Québec a refusé de s'avancer sur un échéancier, ne voulant donner aucun faux espoir aux patineurs. La nuit de dimanche à lundi devait être suffisamment froide pour l'arrosage, mais il faut quelques journées consécutives, sans neige, pour permettre l'opération.  David Rémillard

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer