Record de chaleur en 2015

La calotte glaciaire du Groenland a fondu deux... (Photo d'archives AP)

Agrandir

La calotte glaciaire du Groenland a fondu deux fois plus vite entre 2003 et 2010 que durant toute la durée du XXe siècle.

Photo d'archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Miami

Les températures enregistrées dans le monde entre janvier et novembre ont battu des records, laissant présager que l'année 2015 sera la plus chaude de l'histoire moderne.

L'annonce a été faite jeudi par les experts de l'Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA).

Ce mois de novembre a été le plus chaud depuis le début des annales en 1880, marquant le septième mois consécutif à battre un record de températures, précise la NOAA dans son rapport mensuel sur le climat.

Calotte glaciaire

Mercredi, la revue Nature révélait également que la calotte glaciaire du Groenland a fondu deux fois plus vite entre 2003 et 2010 que durant toute la durée du XXe siècle.

Au cours du XXe siècle, cette fonte a contribué pour au moins 25 mm à la hausse du niveau des océans, précisent les auteurs, des chercheurs de plusieurs pays d'Europe et du Canada.

De nombreuses zones où le volume de glace diminue actuellement sont les mêmes que celles où la couche de glace s'est fortement amincie au siècle dernier, selon l'étude.

Durant la période 1900-1983, la fonte a été importante et étendue dans le nord-ouest du Groenland et le long de la côte sud-est, représentant 78% de la perte totale de glace. De 1983 à 2003, 83% de la perte de glace a eu lieu dans les mêmes régions.

A la différence d'estimations précédentes, fondées sur des modèles informatiques, les conclusions de l'étude reposent sur des «observations directes» qui ont permis de «préciser la perte de masse de la calotte glaciaire du Groenland et ainsi de mettre en évidence sa contribution à la hausse mondiale du niveau des océans», souligne l'un des auteurs, Kristian Kjeldsen, de l'Université de Copenhague.

Outre des données fournies par des satellites, les auteurs ont analysé des milliers de photos aériennes des années 80 pour calculer la baisse du volume de glace de la calotte du Groenland depuis 1900, lorsqu'elle a commencé à rétrécir par rapport à son volume au Petit Age Glaciaire (environ de l'an 1200 jusqu'à la fin XIXe).

La couche de glace a perdu environ 75,1 gigatonnes par an de 1900 à 1983, 73,8 gigatonnes par an de 1983 à 2003 et 186,4 gigatonnes par an de 2003-2010, selon l'étude.

«Les auteurs montrent que l'augmentation de la perte de masse observée récemment sur la calotte glaciaire du Groenland et (sa) contribution à la hausse du niveau des mers (...) semblent sans précédent depuis le Petit Age glaciaire», souligne Nature dans un communiqué.

Selon eux, cette tendance «va probablement se poursuivre dans un avenir proche», ajoute Nature.

Les estimations concernant la contribution de la fonte de la calotte glaciaire du Groenland à la hausse du niveau des mers avant 1990 manquaient dans les rapports du Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat (Giec), notent les auteurs.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer