Baie-Comeau: l'usine de traitement de l'eau 30 % moins coûteuse

Lundi soir, lors de la séance du conseil municipal, une bonne nouvelle... (Archives La Tribune, René Marquis)

Agrandir

Archives La Tribune, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Steeve Paradis

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Baie-Comeau) Lundi soir, lors de la séance du conseil municipal, une bonne nouvelle attendait les élus de Baie-Comeau et, par ricochet, les contribuables de la municipalité. Un contrat d'importance a été accordé à un coût près de 30 % plus bas que celui estimé par la Ville.

Ce contrat, c'est celui de la future usine de traitement de l'eau potable de la municipalité. Lors de sa dernière estimation, en 2014, la Ville avait prévu que ces travaux de construction s'élèveraient à 32,4 millions $, avant taxes.

Mais voilà que le plus bas soumissionnaire, R & G St-Laurent, une entreprise de Baie-Comeau de surcroît, a décroché le contrat avec une soumission de 23,4 millions $, soumission qui a passé les tests de conformité. Pour la Ville, ça représente une économie de 28 % par rapport à son évaluation. Des huit soumissionnaires qui ont tenté leur chance, R & G St-Laurent était le seul à provenir de la Côte-Nord.

«C'est vraiment une excellente nouvelle, parce qu'on paie moins cher qu'on pensait et aussi parce que c'est une entreprise locale», a lancé le maire Claude Martel au terme de la séance. «R & G St-Laurent, c'est une de nos entreprises qui percent. En plus, elle fera affaire avec plusieurs sous-traitants de Baie-Comeau.»

Cette bonne affaire fera vraisemblablement baisser le coût total des travaux de mise aux normes des infrastructures d'eau totale, évalué l'an dernier à 70,8 millions $. La Municipalité devra absorber 27 % de la facture totale alors que les gouvernements provincial et fédéral se partageront le reste de la note.

Les travaux de construction de cette usine de traitement de l'eau, qui servira également de station de pompage, devrait s'amorcer dans les prochaines semaines et seront terminés en 2018. La future usine sera érigée à côté du CLSC Lionel-Charest, entre les deux secteurs de la municipalité.

Rappelons en terminant que Baie-Comeau n'a pas le choix de mettre à niveau son système d'eau potable, car les installations actuelles ne répondent pas aux normes québécoises sur la qualité de l'eau potable, instaurées en 2001.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer