Un vieux dépotoir refait surface sur la plage de Rivière Saint-Jean

Les berges qui s'érodent à Rivières Saint-Jean ont... (Photo collaboration spéciale Fanny Lévesque)

Agrandir

Les berges qui s'érodent à Rivières Saint-Jean ont mis au jour un ancien dépotoir, derrière le cimetière de la municipalité de quelque 247 âmes.

Photo collaboration spéciale Fanny Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Fanny Lévesque

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Rivière-Saint-Jean) De vieux déchets enfouis dans les années 70 refont surface sur les berges du village de Rivière-Saint-Jean, à l'est de Sept-Îles. Carcasses rouillées, sacs de vidanges et rebuts en tout genre tapissent un secteur entier de la plage affecté par l'érosion, le long du Saint-Laurent.

C'est que les berges qui s'érodent ont mis au jour un ancien dépotoir, derrière le cimetière de la municipalité de 247 âmes. «Avec l'érosion, les déchets sont à découvert et se retrouvent sur le bord de la mer, a déploré la mairesse, Josée Brunet. C'est un dépotoir qui n'est plus utilisé depuis plusieurs, plusieurs années.»

Mme Brunet affirme avoir alerté le ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les Changements climatiques (MDDELCC) il y a un peu plus d'un mois. «Il incomberait à la Municipalité de nettoyer, a expliqué la mairesse. Mais nous n'avons pas les fonds pour payer ça», a-t-elle assuré.

«On s'entend que ce sont de gros travaux. C'est sur le bord de la mer, ce n'est pas un petit dossier», a poursuivi Mme Brunet, qui soutient par ailleurs que le vieux site d'enfouissement se situe sur un terrain du ministère des Ressources naturelles. «J'ai beaucoup de vérifications et de recherches à faire avec ce dépotoir.»

Le simple retrait des débris qui s'accumulent et glissent vers le Saint-Laurent ne serait pas non plus une mince affaire, selon elle. «L'accès en bas du talus pour la machinerie, il n'y en a pas vraiment, et puis le haut de la côte est aussi fragilisé avec l'érosion. C'est très délicat», a mentionné la mairesse.

Le MDDELCC confirme avoir reçu une plainte le 6 août. «Nous avons informé la Municipalité qu'elle est responsable de sa gestion des matières résiduelles», a indiqué le porte-parole Frédéric Fournier. Pour l'heure, le Ministère ne s'est pas rendu sur place pour constater l'étendue des dégâts. «Nous suivons ça de près.»

Pour sa part, le ministère de l'Énergie et des Ressources naturelles en est à «documenter le dossier» et à vérifier la localisation du site. Selon la Municipalité de Rivière-Saint-Jean, le site en question n'était pas à l'époque un dépotoir clandestin.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer