Lévis souhaite devenir la ville des parcs

Le maire de Lévis Gilles Lehouilier a profité... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Le maire de Lévis Gilles Lehouilier a profité de l'inauguration du parc de quartier Thomas-Chapais pour préciser sa vision à long terme des parcs urbains.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) «Dans 8 ou 10 ans d'ici, je vous dirais que ça va être l'élément attractif de la Ville de Lévis.» Le maire Gilles Lehouillier parle de son projet d'aménager 10 grands parcs urbains sur le territoire, qui deviendraient autant d'oasis de paix pour les visiteurs.

Le maire a profité de l'inauguration du parc de quartier Thomas-Chapais pour expliquer sa vision à long terme des parcs urbains. Selon lui, la ville détient assez d'espaces verts protégés pour offrir ces parcs à la population. Ne reste qu'à les aménager et à les relier tous entre eux par des pistes cyclables.

Parmi les parcs envisagés, il y a entre autres ceux de la Martinière, les Écarts et la ferme Chapais, qui appartient encore au gouvernement fédéral.

Pour le financement, le maire compte sur les subventions, mais aussi sur la participation de l'entreprise privée. Une approche mixte, comme ça se fait de plus en plus dans les projets de construction d'arénas. Valero, qui tient à garder une ceinture verte autour de sa raffinerie, pourrait entre autres être sollicitée.

Pour le moment toutefois, la Ville de Lévis se concentre à revitaliser ses petits parcs de quartier. Elle en possède 285, et plusieurs ont besoin d'être remis au goût du jour. En 2015, tout comme l'an dernier, la Ville injecte un million de dollars dans ces infrastructures. «Il y avait un rattrapage à faire», concède le maire Lehouillier.

Comme le secteur de la construction est florissant à Lévis ces dernières années, la Ville a aussi accès à plus de capitaux pour aménager ses parcs. Un règlement stipule que 10 % de la valeur de tout ensemble résidentiel doit être convertie en terrain de jeux ou versée en argent à la Ville. Depuis 2012, on se fie à la valeur marchande des terrains, ce qui a fait doubler la cagnotte. On peut ainsi réaliser plus de parcs, plus rapidement.

Cette année, on inaugure deux nouveaux parcs : Thomas-Chapais, dans la rue du même nom, et le parc Lallemand, rue Jogues. On ajoute également des jeux d'eau et des installations pour les enfants handicapés au parc de l'Anse-Tibbits. Le Lieu historique du chantier A.C. Davie pourra aussi profiter d'une nouvelle aire de jeux.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer