Biométhanisation: Labeaume martèle qu'il veut plus de temps

Le maire Régis Labeaume... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Le maire Régis Labeaume

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La biométhanisation à Saint-Hyacinthe est une chose, mais la réalité de Québec est différente, plaide Régis Labeaume qui a dit lundi souhaiter «un an ou deux» de plus au gouvernement avant d'être obligé de prendre le virage du bac brun.

«Il y a une situation particulière qu'on vous expliquera le moment venu», a dit le maire de Québec à propos de la ville montérégienne de Saint-Hyacinthe qui a inauguré en novembre une usine de biométhanisation de 48 millions $. À Québec, de telles installations, évaluées à 100 millions $, dont 40 millions $ à la charge de la Ville, étaient initialement prévues pour être en fonction en 2014, mais rien n'est encore fait.

«Si on avait plus de temps, ça ferait notre affaire. On ne détesterait pas avoir une couple d'années supplémentaires pour pouvoir étirer un peu les décaissements», a répété M. Labeaume alors qu'il commentait une série d'articles parus dans Le Soleil en fin de semaine. 

En plus d'investissements, il faudra convertir les gens de Québec à l'utilisation du bac brun et instaurer la collecte, un point qui semble inquiéter M. Labeaume qui a estimé en mai que ce virage exigera de la «pédagogie».

Le gouvernement du Québec demande aux municipalités de se doter d'une usine de biométhanisation d'ici la fin de 2019. Une politique prévoit l'interdiction d'enfouir toute matière organique dès 2020. À Saint-Hyacinthe et dans 23 municipalités environnantes où les restes de table de 93 000 citoyens sont collectés depuis 2007, le nouveau Centre de valorisation des matières organiques (CVMO) est vu comme une potentielle source de revenus importante. La municipalité espère des profits de 5 millions $ par an quand ses investissements seront remboursés, d'ici 6 à 10 ans. La vente de biogaz à Gaz Métro et des économies réalisées par la conversion des véhicules municipaux au gaz naturel produit sur place emballent les responsables de la Ville rencontrés par Le Soleil.

Lundi, le maire de Québec n'a pas élaboré sa comparaison avec Saint-Hyacinthe, référant Le Soleil au conseiller responsable de l'environnement, Steeve Verret.

Même s'il assure que Québec a toujours l'intention de se doter d'une usine de biométhanisation, M. Verret a lui aussi plaidé pour plus de temps. En décembre, la Ville de Québec avait annoncé qu'elle tentait de trouver une alternative à la biométhanisation. Mais les recherches se sont avérées vaines.

«L'avantage de Saint-Hyacinthe est qu'ils ont à portée de main de la matière», a indiqué M. Verret à propos de cette municipalité au fort potentiel agricole. Les restes des entreprises agroalimentaires comme Liberté ou Agropur fournissent une grande quantité de déchets organiques. Une réalité, dit-il, qui est différente à Québec.

Différence aussi quant au «porteur de ballon» à Saint-Hyacinthe. Là-bas, la Ville a nommé à l'interne un responsable dès 2008, Pierre Mathieu. Ce conseiller technique en gestion de l'eau est largement responsable du succès de la biométhanisation. «On n'a pas l'expertise. Il a développé ça personnellement», a ajouté M. Verret à propos de M. Mathieu. 

L'élu note aussi que pour les véhicules, Québec trouverait un avantage et des économies à faire rouler les autobus du Réseau de transport de la Capitale (RTC). Or, pour l'instant, dit-il, les subventions provinciales sont surtout consacrées à l'électrification du transport en commun. «Les orientations gouvernementales sont vers les véhicules hybrides», a-t-il expliqué. 

Sans vouloir critiquer les scénarios de Saint-Hyacinthe, Steeve Verret a toutefois laissé entendre qu'il trouvait cette municipalité plutôt optimiste avec des prédictions de 5 millions $ de revenus annuels. «On avait évalué 6 millions $ pour une ville comme Québec», a-t-il laissé tomber.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer