Portneuf-Saint-Augustin: record d'opposition à l'oléoduc

À Saint-Augustin-de-Desmaures, qui se trouve sur la trajectoire... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

À Saint-Augustin-de-Desmaures, qui se trouve sur la trajectoire de l'Oléoduc Énergie Est selon les plans de TransCanada, des pancartes ont été posées à certains endroits pour démontrer l'opposition citoyenne au projet.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La section Portneuf-Saint-Augustin du Mouvement Stop Oléoduc a déposé lundi un record de 70 mandats d'opposition signés par des propriétaires terriens du comté concernant le projet d'oléoduc Énergie-Est, un sommet au Québec.

Anne-Céline Guyon, coordonnatrice de Stop Oléoduc Portneuf-Saint-Augustin, a profité d'une séance d'information organisée par la députée néo-démocrate Élaine Michaud à l'hôtel de ville de Saint-Augustin pour lui remettre les mandats.

«C'est ici qu'on a récolté le plus de signatures d'opposants. Il y a même trois municipalités de Port-neuf qui se sont officiellement opposées au projet d'oléoduc. Depuis l'abandon du projet de port pétrolier à Cacouna, c'est vraiment ici que l'opposition est la plus forte», explique Mme Guyon.

Le fait que le projet d'oléoduc traverse la réserve naturelle des battures de Saint-Augustin et le fleuve Saint-Laurent à la hauteur de la région de Portneuf soulève beaucoup d'inquiétudes dans la population.

Traverse à haut risque

«La firme Entec parle d'une traverse du fleuve à haut risque, la première au monde avec un tuyau de 42 pouces sur une distance de 3,4 km. On n'a qu'à penser à l'impact qu'un déversement pourrait avoir sur le fleuve, ses croisières et des équipements comme la marina de Neuville», fait remarquer Mme Guyon.

Cette dernière l'a avoué sans ambages : son organisme ne préfère pas le transport pétrolier par train ou par navire aux oléoducs. «Nous sommes contre tout mode de transport du pétrole des sables bitumineux vers l'Est car on ne veut pas de ce pétrole dont l'exploitation fait augmenter les émissions de gaz à effet de serre», indique-t-elle.

Quant à Élaine Michaud, qui était accompagnée lundi de cinq autres députés du NPD de Québec et de l'Est, elle a rappelé que son parti n'avait pas encore pris position sur le projet d'oléoduc et qu'il le ferait d'ici la fin du printemps.

«Nous ne sommes pas contre l'idée générale de raffiner les ressources pétrolières de l'Ouest dans l'Est pour créer des emplois. Il faut cependant admettre que les gens d'ici sont préoccupés et ont des inquiétudes. L'acceptabilité sociale du projet est plutôt discutable dans Portneuf», a déclaré la députée au Soleil.

Son collègue Guy Caron, député de Rimouski-Neigette-Témiscouata-Les Basques, a indiqué que c'est après en avoir analysé tous les aspects que le NPD prendrait position sur le projet d'oléoduc.

«On ne peut pas seulement dire "Non, car c'est du pétrole sale", mais on ne peut pas non plus dire "Oui, car ça va créer des emplois". Il faut vraiment regarder l'ensemble du projet», a-t-il conclu.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer