Ordures et recyclage: Labeaume renverse le plan, les bacs restent

Dans son argumentaire pour réhabiliter le sac, la... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Dans son argumentaire pour réhabiliter le sac, la Ville de Québec plaidait une plus grande facilité pour la collecte dans les quartiers plus peuplés.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Rebondissement majeur dans la saga des ordures et du recyclage: les citoyens et les commerçants du centre-ville pourront finalement garder leurs bacs en plastique. Ce changement de cap touche autant les gros bacs roulants que les petits bacs de 64 litres qui devaient être éliminés dès lundi. Ceux qui le souhaitent pourront toutefois passer aux sacs en plastique.

Le maire de Québec, Régis Labeaume, a ainsi renversé le plan de match élaboré depuis des mois par les fonctionnaires de la Ville pour les nouveaux règlements sur la collecte des ordures et du recyclage en vigueur lundi dans les secteurs les plus denses de la capitale, soit le Vieux-Québec, Saint-Roch, Saint-Sauveur, Saint-Jean-Baptiste et le Vieux-Limoilou.

Un élément central des nouvelles mesures, le retour des sacs en plastique, avait suscité la grogne et l'incompréhension de plusieurs citoyens et commerçants qui jugaient ce retour aux sacs moins écologique, moins pratique et moins esthétique.

Dans son argumentaire pour réhabiliter le sac en plastique, la Ville plaidait pour une plus grande facilité pour la collecte dans les quartiers plus peuplés.

Or, voilà qu'au fil d'une journée de rebondissements vendredi et à trois jours de l'entrée en vigueur des nouvelles mesures, les citoyens auront dorénavant le choix de se conformer ou non à la nouvelle réglementation.

Changement de cap

Ce changement de cap a commencé tôt hier matin lorsque Régis Labeaume a surpris en invitant les citoyens mécontents à continuer à utiliser leur bac en plastique pour les ordures et le recyclage au lieu des sacs en plastique demandés.

«Le monde, je leur dis ceci : la semaine prochaine, ne changez pas vos habitudes. Ceux qui ont demandé des sacs, prenez vos sacs. Ceux qui veulent garder les bacs, continuez vos habitudes», a lancé le maire en entrevue au Show du matin sur les ondes de Radio X.

«Si vous voulez utiliser votre bac, faites comme d'habitude, ils vont le ramasser comme d'habitude, ça ne change rien.»

Personne n'aura d'amende, a-t-il aussi assuré. «Et moi en attendant, je travaille. J'examine toute l'affaire. Je ne pensais pas être obligé d'embarquer dans l'exécutif, mais là, j'embarque», a dit M. Labeaume en réaffirmant «parler à beaucoup de monde».

Ces propos du maire ont étonné dans le contexte où la Ville de Québec travaille depuis des mois à cette transition des bacs vers les sacs. Depuis le 30 mars, 25 757 résidences et logements des quartiers centraux ont reçu un sac contenant un rouleau de 20 sacs pour le recyclage. La Ville fournit gratuitement un total de 515 000 sacs avec une autre distribution prévue en juin.

Quelques heures après les déclarations de M. Labeaume, le Service des communications de la Ville de Québec annonçait que les citoyens touchés pourront finalement utiliser les bacs ou les sacs.

«Période de transition»

Mais dans son communiqué publié à 11h20, la Ville ne parlait que du retour des bacs roulants de grands formats. Les verts pour les ordures, les bleus pour le recyclage.

«Ceux et celles qui souhaiteront continuer à utiliser leurs bacs roulants pourront le faire. Les citoyens auront le choix entre les deux options pour la période de transition», pouvait-on lire dans un communiqué. La Ville y précise qu'elle accompagnera les citoyens pendant l'implantation de ces nouvelles mesures.

La compagnie Matrec, responsable de la collecte, est dotée de camions qui pourront à la fois assurer la collecte des bacs et celle des sacs, a confirmé au Soleil la porte-parole de la Ville de Québec, Marjorie Potvin.

Les petits bacs aussi

Or, voilà qu'au fil d'un entretien du Soleil avec l'attaché de presse du maire, Paul-Christian Nolin, en après-midi, il est apparu clair que le maire souhaitait que les citoyens puissent aussi continuer d'utiliser aussi leur petit bac bleu de 64 litres. M. Labeaume a voulu laisser les gens choisir pour tous les formats de bac, pas seulement les gros sur roues.

Autre volte-face, peu après, la porte-parole Marjorie Potvin confirmait que l'usage des petits bacs sera permis pendant la période de transition, et les communications ont été modifiées en ce sens.

****

Chronologie d'une volte-face

Février

On apprend que la Ville de Québec apportera des changements majeurs à la collecte des ordures et des matières recyclables au centre-ville : fini les bacs, les matières résiduelles seront dorénavant placées dans de grands sacs en plastique transparent.

Mars

Plusieurs citoyens et commerçants dénoncent les nouvelles mesures. Ils disent ne pas comprendre le retour au sac, qu'ils jugent moins écologique et moins esthétique. Une citoyenne lance une pétition. La Ville de Québec tient une série de rencontres d'information sur les nouveaux contenants permis ou proscrits et sur les nouveaux horaires de collecte.

2 avril

Le directeur de la division de la gestion des matières résiduelles de la Ville, Stéphan Bugay, évoque au Soleil des possibilités d'amendes de 150 $ à 1000 $ pour les gens qui ne se conformeraient pas aux nouvelles règles. Étonné à son retour d'une mission en Louisiane, le maire Régis Labeaume assure qu'il n'est pas question de «police des vidanges».

9 avril

Régis Labeaume surprend en qualifiant les nouvelles mesures de «projet-pilote». Un terme qui n'avait jusqu'ici jamais été utilisé.

10 avril

Le maire Labeaume annonce que les citoyens pourront choisir entre utiliser des sacs ou encore conserver leur bac le temps d'une période de transition pendant laquelle le système de collecte sera évalué. La longueur de l'évaluation n'est pas précisée. Mais la Ville de Québec a un contrat de 14 mois avec l'entreprise responsable de la collecte de sacs en plastique.

****

Quoi faire dès lundi?

Les changements dans la collecte des ordures et des matières recyclables ont semé une certaine confusion chez les citoyens ces dernières semaines. Voilà que les rebondissements de la journée d'hier n'ont rien eu pour aider. Le point pour voir plus clair ce qui attend les «vidanges» des résidents du centre-ville lundi.

QUI EST TOUCHÉ?

Citoyens des quartiers centraux dans la zone dite «dense» soit le Vieux-Québec, Saint-Sauveur, Saint-Roch, Saint-Jean-Baptiste et une partie du Vieux-Limoilou. Il s'agit de 7 % de la population.

QUAND?

Les nouvelles modalités de collecte entrent en vigueur lundi.

BAC OU SAC?

Pour une période de «transition», les citoyens et commerçants pourront finalement choisir entre leur gros bac roulant, leur petit bleu (64 litres) ou des sacs en plastique verts pour les ordures ou bleus transparents pour le recyclage. Avant la décision du maire Régis Labeaume hier, les bacs étaient proscrits. Les bacs roulants qui devaient être repris par la Ville de Québec le 24 avril ne le seront plus systématiquement.

LES HEURES DE COLLECTE?

Les nouvelles heures et jours de collecte annoncés à partir de lundi restent. Les citoyens peuvent connaître l'horaire de leur quartier en inscrivant leur adresse  le site de la Ville.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer