Sacs de recyclage: Labeaume parle d'un «projet-pilote»

Les nouvelles mesures de collecte des matières résiduelles... (Shutterstock, grafvision)

Agrandir

Les nouvelles mesures de collecte des matières résiduelles entreront en vigueur le 13 avril. Le règlement municipal sera modernisé et uniformisé et prévoiera des amendes pour les fautifs.

Shutterstock, grafvision

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Tout en minimisant la grogne des citoyens et des commerçants devant les nouvelles règles de collecte des ordures et l'usage de sacs de recyclage, le maire Régis Labeaume parle maintenant de «projet-pilote» pour le règlement qui entre en vigueur lundi.

«Actuellement, c'est un projet-pilote, il n'y a pas de doute. C'est un test», a déclaré le maire de Québec en point de presse jeudi.

«On commence et, si ç'a du bon sens, on continue, si ç'a pas de bon sens, on arrête», a tranché

M. Labeaume. «Je suis en évaluation. Et je vais prendre une décision le moment venu. Vous savez, je n'ai pas peur de prendre de décision.»

Ce terme de projet-pilote n'avait jusqu'ici jamais été utilisé depuis que la Ville de Québec a annoncé les nouvelles règles en vigueur dès le 13 avril. 

Les nouvelles procédures touchent l'horaire des collectes, mais, surtout, le remplacement des bacs en plastique par des sacs pour les ordures et le recyclage. Le retour du sac dans le Vieux-Québec, Saint-Roch, Saint-Sauveur et le Vieux-Limoilou en a fait bondir plusieurs, qui le jugent comme moins écologique, moins pratique et moins esthétique. 

À la Ville de Québec, la porte-parole Marjorie Potvin a souvent indiqué que les nouvelles façons de faire feront l'objet de suivis et d'évaluation. Des inspecteurs pourront aussi distribuer des avertissements et des informations à ceux qui ne se conformeront pas aux nouvelles règles.

Mais jamais le terme projet-

pilote n'a été associé à ces nouvelles mesures. 

«Bien qu'à l'interne, on n'ait pas employé ce terme, je peux dire que le contrat pour les collectes dans les secteurs centraux est d'une durée de 14 mois», a-t-elle toutefois nuancé.

«Il est donc bien possible que des éléments soient modifiés dès l'an prochain, si nécessaire. Mais il faudra voir sur le terrain comment ça se passe.»

Il est donc possible que si jamais la Ville décidait de couper au projet, par exemple en réhabilitant le bac avant cette période de 14 mois, elle devrait revoir les contrats et peut-être payer des pénalités.

«Je parle avec des vrais humains», dit Labeaume

Cette déclaration de Régis Labeaume selon laquelle les nouvelles règles sont finalement un «projet-pilote» avait visiblement comme but de calmer le jeu à l'heure où son administration fait face à plusieurs questions et critiques.

Opposition

Depuis deux semaines, certains citoyens et commerçants ont déploré ne pas avoir été consultés. Une pétition en ligne lancée par une résidente du quartier Saint-Sauveur a recueilli jusqu'à maintenant 2400 signatures. 

Jeudi, Le Soleil a aussi obtenu copie d'une lettre adressée à la Ville dans laquelle l'ancien président de l'Association des gens d'affaires du Vieux-Québec Jean-Pierre Du Sault se dit «en total désaccord» avec les nouvelles mesures. «Nous reculons de 15 ans en arrière avec pourtant un compte de taxes, lui, bien d'aujourd'hui», ironise ce propriétaire immobilier qui a joint sa voix à d'autres commerçants critiques des nouvelles mesures.

Mais aux yeux de Régis Labeaume, la grogne est moins impor-tante qu'elle n'y paraît. Certaines personnes qui s'expriment «dans les médias» font partie d'une «bulle» et ne représentent pas la majorité, a-t-il soutenu. «On manque de problème, faque on est sur les vidanges cette semaine», a illustré le maire.

«On se calme. Je parle avec beaucoup de monde. Des vrais humains qui payent des taxes. Pas des politiques et des quasi-politiques ou des représentants de citoyens et tout ça», a-t-il lancé.

«Faites attention, il y a des gens qui se targuent de parler au nom de bien des gens. Mais il n'y a pas de crise», a assuré M. Labeaume.

Au total, 7 % de la population de Québec est touché par les changements les plus importants.

Depuis le 30 mars, 25 757 résidences et logements du Vieux-Québec, de Saint-Sauveur, de Saint-Roch et du Vieux-Limoilou ont reçu un sac contenant un rouleau de 20 sacs pour le recyclage. La Ville fournit gratuitement un total de 515 000 sacs qui se retrouveront dès la semaine prochaine au bord de la rue au lieu des bacs en plastique bleus.

Des plaintes, mais pas d'avalanche

Les changements apportés à la collecte des matières résiduelles représentent un gros morceau pour l'administration municipale et pour les citoyens, reconnaît la porte-parole de la Ville de Québec, Marjorie Potvin. 

«Beaucoup de gens sont mobilisés pour lundi», a-t-elle indiqué en parlant d'un travail de préparation de plusieurs mois. Tout comme le déneigement, la collecte des matières résiduelles arrive toujours au sommet des préoccupations des citoyens. Ils touchent le quotidien, les habitudes, la «vraie vie». 

«C'est très émotif. On le voit vraiment», indique Mme Potvin. Des citoyens ont communiqué avec la Ville pour se plaindre ou poser des questions. 

En date de jeudi, 57 commentaires et 75 plaintes avaient été enregistrés concernant les nouvelles modalités qui ne sont pas encore en vigueur. Une douzaine de citoyens ont joint la Ville concernant la distribution des sacs pour le recyclage, alors que 17 appels portaient sur la fréquence de collecte. 

Ces nombres ne sont pas énormes. «Mais ça ne veut pas dire que tous les gens qui se plaignent nous ont appelés», a nuancé

Mme Potvin, consciente de la grogne exprimée par d'autres moyens comme les réseaux sociaux. 

«Si les gens ne sont pas contents et qu'ils ne nous disent pas, on ne peut pas avoir de chiffres représentatifs», a-t-elle conclu. 

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer