Exclusif

Fini les bacs au centre-ville

La Ville de Québec jugeant que l'utilisation du... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

La Ville de Québec jugeant que l'utilisation du bac roulant posait un problème dans certains quartiers à haute densité de population, le sac en plastique sera de mise dans ces quartiers à partir d'avril, même pour les matières recyclables.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) À compter d'avril, terminé les bacs roulants et les petits bacs bleus pour les résidents des quartiers centraux de l'arrondissement de La Cité-Limoilou. La Ville de Québec pense faire des économies de temps et d'argent si les résidents de ces secteurs déposent sur le trottoir leurs ordures et leurs matières recyclables dans de bons vieux sacs en plastique.

La Ville prépare pour le printemps une réorganisation complète de sa collecte d'ordures ménagères et de matières recyclables. «Auparavant, il y avait une façon de faire la collecte, et on l'appliquait partout sur le territoire», commente Marjorie Potvin, conseillère en communication, responsable des dossiers d'environnement. «Mais on s'est rendu compte qu'il y a des secteurs de la ville où l'utilisation du bac roulant n'est pas idéale. On ne fait qu'adapter la collecte au milieu», ajoute-t-elle.

L'un des principaux problèmes soulevés est la contrainte d'espace dans certains quartiers à haute densité de population. Tous les citoyens n'ont pas nécessairement une place pour entreposer un bac. Et, surtout, le temps consacré à la collecte est plus long lorsque les éboueurs doivent manipuler les bacs dans un environnement restreint. 

En clair, la Ville fait le pari que c'est plus rapide, plus facile et économique de transporter des sacs du trottoir au camion plutôt que des bacs.

Mme Potvin évoque aussi la problématique entourant la présence des bacs dans les rues commerciales, surtout en haute saison touristique. Le changement facilitera la circulation des piétons et procurera un environnement plus esthétique sur certaines artères très achalandées (lire l'encadré).

Les quartiers visés par cette nouvelle politique de gestion sont, notamment, le Vieux-­Québec, Saint-Roch, une partie du Vieux-Limoilou, de Saint-Jean-Baptiste et de Saint-Sauveur. Les immeubles de condos et de logements qui utilisent des conteneurs ne sont pas ciblés. Au total, 40000des 60 000 portes de La Cité-Limoilou sont concernées par le changement. 

Sacs fournis

La Ville mettra en branle très bientôt un plan de communication pour informer les citoyens des modalités de la nouvelle collecte dont tous les détails seront connus à la mi-mars. Aussi, elle fournira au cours des premières années des sacs transparents qui serviront aux matières recyclables. 

«Il faut donner le temps aux gens de s'adapter au changement», convient Mme Potvin, qui évoque la possibilité que la distribution des sacs se fasse par le porte-à-porte. Les résidents pourront ensuite s'en procurer dans différents points de chute qui restent à déterminer.

La Ville a profité du renouvellement des contrats de collecte pour effectuer son virage majeur. Elle estime économiser gros sans pouvoir ventiler la somme attribuable au retour des sacs.

Chose certaine, tous les changements entrepris, y compris la collecte toutes les deux semaines en hiver pour les arrondissements de La Cité-Limoilou, de La Haute-Saint-­Charles et des Rivières, représentent une économie de 1,6million$ par an, soit 14% moins cher en moyenne que par le passé, soutient la Ville.

Collecte de nuit... journalière

Les commerçants des quartiers visés, et même les citoyens de certaines rues résidentielles, verront leurs habitudes particulièrement modifiées, puisque la collecte s'effectuera le soir du lundi au samedi. Avenue Cartier, rues Saint-Jean-Baptiste et Saint-Joseph.

Le rituel de «sortir les bacs» en soirée en prévision de la collecte du lendemain matin sera bientôt révolu. «L'intérêt d'effectuer des collectes en soirée permet de rentabiliser l'emploi des camions», explique Marjorie Potvin, conseillère en communication, responsable des dossiers d'environnement. «Comme toutes les collectes se font de jour, il y a souvent une congestion des camions au centre de tri et à l'incinérateur», confie-t-elle.

Ces collectes en soirée devraient s'étirer de 19h à minuit. Elles auront aussi l'avantage de retirer de la route les camions qui, souvent, gênaient la circulation à l'heure de pointe du matin. «On a déjà eu des plaintes, notamment des chauffeurs du Réseau de transport [de la Capitale] qui affirmaient que ça créait des retards sur certains circuits.» Les principales rues commerciales, qu'on ne peut ici toutes identifier, auront droit à une collecte de soir du lundi au samedi. Les heures de dépôt des ordures et matières recyclables sont de 17h à 19h. 

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer