Terminal de Suncor à Rimouski: déversement sous contrôle

La société Suncor soutient que le projet Fort... (PHOTO ARCHIVES PC)

Agrandir

La société Suncor soutient que le projet Fort Hills, dans les cartons depuis 2002, a déjà reçu toutes les autorisations provinciales requises.

PHOTO ARCHIVES PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) Une équipe d'experts s'affairait vendredi soir à colmater la fissure d'un des réservoirs d'essence du terminal de Suncor à Rimouski, après qu'une fuite y eut été déclarée jeudi soir.

Le déversement d'essence aura finalement fait plus de peur que de mal, considérant que le terrain en question est doté d'un bassin de rétention - d'une capacité de 15 millions de litres - permettant de prévenir la contamination du sol.

«On s'attend à être démobilisé au plus tard [samedi] matin», affirme Claude Périnet, directeur général de la Ville de Rimouski, à propos de son service de sécurité incendie.

La fuite a été constatée jeudi soir, alors que de citoyens s'étaient plaints d'une forte odeur d'essence. Dès leur arrivée sur place, les pompiers ont répandu de la mousse ignifuge sur l'essence déversée dans le bassin de rétention afin de limiter les risques d'émanations et de déflagrations.

Le vent a également joué en faveur des services d'urgence, selon M. Périnet, éloignant le gaz des secteurs habités.

Les pompiers ont par la suite pompé plus de 30 000 litres de liquide hors du bassin de rétention vers des camions-citernes. Luc Michaud, coordonnateur pour l'est du Québec chez Urgence-Environnement, se faisait confiant vendredi, assurant que le risque de contamination du sol était pratiquement nul malgré le volume non négligeable d'essence déversée.

Durant la soirée de vendredi, les experts ont pu travailler au colmatage de la fissure de trois à quatre pouces de longueur dans une valve d'entrée du réservoir après qu'il eut été complètement vidé de ses deux millions de litres d'essence, liquide qui a été transvidé dans les trois autres réservoirs du terminal.

Au moment d'écrire ces lignes, une trentaine de pompiers étaient toujours sur les lieux. «Nous y serons jusqu'à ce que tout soit rentré dans l'ordre», mentionne Claude Périnet.

La quantité d'essence déversée demeure inconnue pour le moment.

Bris de valve

La fuite s'expliquerait par un bris mécanique de la valve, mais Suncor mènera une enquête pour en déterminer les causes exactes.

Un périmètre de sécurité a été établi autour du terrain, et des lectures sont prises régulièrement dans la ville pour vérifier la qualité de l'air et du réseau sanitaire.

Aucun résident des alentours n'a été incommodé par l'incident.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer