Exclusif

Pipeline Énergie Est: traversée «à haut risque» à Saint-Augustin

Une barge de TransCanada, installée sur le fleuve... (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Une barge de TransCanada, installée sur le fleuve entre Saint-Augustin et Saint-Nicolas, a procédé cet été à des travaux de carottage.

Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Michel Corbeil</p>

(Québec) La traverse sous le fleuve du pipeline Énergie Est constituerait une première mondiale et une aventure «à haut risque».

Dans un rapport commandé par le promoteur TransCanada, la firme d'experts Entec met en relief les difficultés à amener l'oléoduc sur la Rive-Sud de Québec en traversant le Saint-Laurent à la hauteur de Saint-Augustin, à l'ouest du pont Pierre-Laporte.

Les signataires du document, remis à TransCanada le 14 juin, signalent que la voie choisie «est une option de traverse sans tranchée considérée techniquement faisable, mais à haut risque. À la connaissance d'Entec, une traverse combinant cette longueur [3,4 kilomètres] et ce diamètre [un tuyau de 42 centimètres] n'a jamais été exécutée.»

Les consultants détaillent les obstacles à vaincre pour une traverse connue sous le jargon des ingénieurs comme un FDH, un «forage directionnel horizontal». «Les risques comprennent les difficultés de direction, d'usure de l'outillage, de coincement de la canalisation et de pertes de fluide. Ces risques sont amplifiés en raison de la longueur sans précédent.»

Autre facteur à prendre en compte, il y a «la durée du forage». Pour réaliser les travaux, de l'installation de l'équipement à son démantèlement, il faut compter 225 jours.

Comme les équipes d'ouvriers se relaient pratiquement tout le temps 24 heures sur 24, les consultants soulignent la nécessité d'atténuer le bruit qui en découle, notamment par des écrans acoustiques. Faute de quoi, TransCanada pourrait recevoir «des plaintes de la part des résidants du voisinage».

Certains imprévus peuvent survenir, reconnaît l'étude. «L'échec de la méthode principale de traverse est toujours une possibilité.» Ainsi, notent les rédacteurs, si une infiltration d'eau importante se produit et ne peut être contenue, le «trou de forage et le FDH pourraient être cimentés et abandonnés».

Entect effectue aussi un survol des «risques environnementaux». La firme mentionne qu'il existe dans l'industrie des mesures de confinement lorsque les «fluides» utilisés se retrouvent dans le sol ou dans l'eau. «Dans les cas graves, le FDH doit être abandonné pour prévenir des dommages environnementaux plus graves.»

Pas de risque zéro

Même si les auteurs reviennent à plusieurs reprises sur le fait qu'il n'existe pas de précédent ailleurs d'un projet pour une telle conduite sous l'eau, ils insistent sur le fait que «l'équipement et l'expertise pour [sa] réalisation [...] devraient être disponibles en Amérique du Nord et ailleurs».

Un porte-parole de TransCanada a rappelé que «le risque zéro n'existe pas». Il a souligné qu'il y a des «merveilles technologiques» dans le secteur du transport par pipeline. En matière de sécurité, il a signalé qu'il existe depuis plusieurs années un gazoduc, franchissant le Saint-Laurent, dans le même secteur que celui que vise TransCanada. «C'était aussi à l'époque une avancée technologique assez forte.» Aucun accident n'est à déplorer.

L'oléoduc doit acheminer des produits pétroliers de l'Ouest, notamment tirés des sables bitumineux de l'Alberta. Il consiste en la transformation d'un pipeline existant de 3000 kilomètres et l'ajout d'un nouvel oléoduc de 1800 kilomètres. Son promoteur avance que 14 000 emplois seront créés pendant les travaux de construction et que les retombées seront de l'ordre de 36 milliards $.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer