L'ouragan Gonzalo frappe les Bermudes et se dirige vers le Canada

L'ouragan Gonzalo, qui frappait les Bermudes vendredi soir... (PHOTO REUTERS/NOAA)

Agrandir

L'ouragan Gonzalo, qui frappait les Bermudes vendredi soir avec des vents de 175 km/h, pourrait causer de fortes pluies dimanche matin sur le sud-est de l'île de Terre-Neuve.

PHOTO REUTERS/NOAA

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Hamilton

L'ouragan Gonzalo a frappé les Bermudes, vendredi soir, avec des vents violents et des vagues imposantes d'une tempête de catégorie deux qui pourrait faire grimper les mers côtières jusqu'à trois mètres de hauteur.

Les vents soutenus de Gonzalo s'affaiblissaient quelque peu à 175 km/h, a indiqué le Centre national des ouragans aux États-Unis. Gonzalo progressait vers le nord-nord-est à 26 km/h et devait continuer de secouer les Bermudes pendant sept ou huit heures.

Le premier ministre bermudien avait demandé aux résidants de se mettre à l'abri en altitude.

La tempête se trouvait vendredi midi à environ 245 kilomètres au sud-sud-ouest des Bermudes et générait des vents soutenus de 205 kilomètres/heure, selon le Centre national des ouragans, à Miami.

Des vents ayant la puissance d'une tempête tropicale ont commencé à fouetter l'île vendredi matin.

Les météorologues prédisaient des vagues de 11 à 14 mètres et une onde de tempête pouvant atteindre trois mètres.

L'oeil de Gonzalo devait passer à moins de 50 kilomètres des Bermudes, ce qui veut dire que l'île serait essentiellement frappée de plein fouet par la puissance de la tempête.

Le premier ministre Michael Dunkley disait s'attendre à au moins 24 heures de vents très violents.

Les Bermudes ont fermé leurs écoles et leur aéroport international. Tous les transports en commun, y compris les traversiers, ont été suspendus. Deux hôtels situés le long de la côte sud de l'île ont été évacués jeudi.

Plus de 1500 résidences de l'île demeuraient sans électricité depuis le passage, dimanche, de la tempête tropicale Fay. Le code du bâtiment sévère des Bermudes signifie que la plupart des structures devraient être en mesure de résister à l'assaut de la tempête.

Gonzalo a fait au moins un mort et deux disparus depuis son arrivée dans les Caraïbes, plus tôt cette semaine. Gonzalo devrait s'affaiblir en tempête post-tropicale en se dirigeant vers les provinces atlantiques du Canada, samedi et dimanche.

De grandes vagues sont attendues sur la côte atlantique de la Nouvelle-Écosse et au sud-est de la côte de Terre-Neuve.

On prévoit jusqu'à 75 millimètres de pluie et des vents forts dans l'est de Terre-Neuve.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer