Pédaler pour protéger l'Arctique

Des cyclistes ont manifesté à Stockholm, en Suède,... (Photo tirée du site Internet de Greenpeace)

Agrandir

Des cyclistes ont manifesté à Stockholm, en Suède, devant le palais royal. Ces manifestations à vélo, organisées par Greenpeace dans plusieurs pays, visent à faire pression pour instaurer un moratoire et créer un sanctuaire protégé en Arctique.

Photo tirée du site Internet de Greenpeace

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Samuel Auger
Le Soleil

(Québec) Plusieurs dizaines de cyclistes ont manifesté samedi à Québec devant les consulats de Norvège et des États-Unis afin de réclamer un moratoire sur l'exploitation des ressources en Arctique.

«On veut passer le message au gouvernement et pour qu'il y ait enfin un traité pour instaurer un moratoire et créer un sanctuaire, une zone protégée en arctique», a lancé le porte-parole de la manifestation à Québec, Laurent Laylle. Le groupe Greenpeace était à l'origine du coup d'éclat.

«Ce qui est inquiétant, c'est que l'on veuille extraire des ressources fossiles en Arctique», poursuit Laurent Laylle. «Les compagnies qui veulent l'exploiter n'ont pas assez de rigueur. On connaît leur palmarès. Ce n'est pas tant "Est-ce qu'il va y avoir une fuite de pétrole?" C'est plutôt "Quand est-ce qu'il va y en avoir?"... Les compagnies nous ont avoué elles-mêmes qu'elles n'ont pas les moyens d'aller récupérer le pétrole en cas de marée noire. C'est assez ennuyeux.»

Laurent Laylle croit que les gouvernements devraient s'inspirer du modèle régissant l'Antarctique afin de protéger l'Arctique. «L'Antarctique, aujourd'hui, c'est une région protégée. Pas de forage, pas de mines. Et c'est international», dit-il à propos du moratoire instauré en 1991.

Manifestation planétaire

Des milliers de personnes, dans 33 pays, ont participé samedi, à vélo ou en patins à roues alignées, à des manifestations similaires organisées par Greenpeace, visant à réclamer la protection de l'Arctique.

Au Québec, des rassemblements ont aussi eu lieu à Montréal, Ottawa, Sherbrooke et Trois-Rivières.

Ils réclament entre autres la création d'un sanctuaire naturel dans les zones inhabitées entourant le pôle Nord ainsi que l'établissement d'une gouvernance responsable de l'Arctique, pour éviter tout développement industriel destructif dans cet endroit déjà sévèrement touché par les changements climatiques.

Avant le récent Sommet sur le climat à New York, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a accepté de recevoir la pétition «Sauvons l'Arctique» de Greenpeace, que plus de six millions de personnes ont signée, pour demander une protection à long terme de la région.

Plus d'un millier de personnalités influentes du monde entier, dont d'anciens ministres, des lauréats du prix Nobel de la paix et des artistes ont soutenu cette même idée en signant un nouveau document de haut niveau intitulé «Déclaration de l'Arctique». Avec La Presse Canadienne

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer