L'eau des Îles-de-la-Madeleine vulnérable à l'exploitation gazière, selon le BAPE

Les Îles-de-la-Madeleine... (Photo: Édouard Plante-Fréchette, archives La Presse)

Agrandir

Les Îles-de-la-Madeleine

Photo: Édouard Plante-Fréchette, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Johanne Fournier

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Îles-de-la-Madeleine) Les ressources en eau potable des Îles-de-la-Madeleine devraient jouir d'une protection accrue. C'est ce que recommande un rapport du Bureau d'audience publique sur l'environnement (BAPE) dévoilé mardi. Les recommandations font suite à une analyse des effets qui pourraient être liés à l'exploitation des ressources pétrolières et gazières dans l'archipel.

«Le territoire des Îles-de-la-Madeleine est un espace habitable relativement restreint et un milieu écologique fragile, peut-on lire dans le rapport de la commission d'enquête. L'archipel madelinot apparaît donc plus vulnérable que l'ensemble des autres communautés.» Comme les réservoirs naturels d'eau souterrains sont irremplaçables aux Îles-de-la-Madeleine, ils constituent la seule source d'eau potable de qualité. Selon le BAPE, ils sont vulnérables à la contamination par diverses activités humaines.

Par conséquent, les commissaires recommandent au ministère de l'Environnement de tenir compte des dispositions propres à ce milieu dans son projet de règlement sur le prélèvement des eaux et leur protection, qui propose d'interdire tout forage pétrolier ou gazier dans un rayon de 300 mètres de tout captage d'eau potable. Ils l'encouragent également à participer au processus d'octroi des permis de forage et d'installation de puits gaziers et pétroliers.

Rapport «sage»

Les conclusions de ce rapport sont accueillies avec satisfaction par la municipalité des Îles-de-la-Madeleine. «Ce qu'on comprend, c'est qu'il faut prôner la prudence pour une protection maximale de notre eau potable, confirme le maire, Jonathan Lapierre. On est très satisfaits. C'est sage.»

Gastem avait l'intention de forer un puits de 2500 mètres de profondeur afin d'explorer le potentiel des Îles en gaz naturel. Le maire des Îles croit maintenant que ce sera à l'entreprise de prospection à présenter le projet qu'elle veut concrétiser sur l'archipel en tenant compte de ces recommandations.

Le BAPE conseille aussi aux insulaires de réduire leur utilisation d'énergie fossile, encore une fois pour protéger les nappes phréatiques. «Les commissaires ont constaté qu'il y a un parc automobile et de véhicules à moteur très important aux Îles, corrobore Jonathan Lapierre. Ils encouragent les Madelinots à réduire leur consommation de combustibles. Comment ça pourrait se faire? C'est à voir. Mais il faut aussi tenir compte de notre particularité d'insulaires. Pour sortir des Îles, c'est le bateau ou l'avion. Ils consomment des combustibles.» Le maire signale qu'un comité énergétique sera mis sur pied par la municipalité afin d'élaborer des stratégies.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer