Dernière heure

Enbridge promet une compensation «sans limite» en cas de déversement

Éric Prud'Homme, directeur des affaires publiques d'Enbridge... (Photothèque La Presse)

Agrandir

Éric Prud'Homme, directeur des affaires publiques d'Enbridge

Photothèque La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Michel Corbeil</p>

(Québec) Enbridge promet de compenser «sans aucune limite» tout déversement accidentel de pétrole provenant du pipeline 9B, même en cas de catastrophe majeure comme à Lac-Mégantic. À moins que cela soit un acte de sabotage ou un accident provoqué par des travaux étrangers à la firme.

Le directeur des affaires publiques de la firme, Éric Prud'Homme, a porté ce message, mardi, à la commission parlementaire chargée d'examiner le projet pour inverser le flot de pétrole circulant dans l'oléoduc qui, désormais, acheminerait des hydrocarbures de l'Ouest vers les raffineries de Montréal et de Lévis.

En matinée, Amir Khadir, un des deux députés de la formation Québec solidaire, s'est demandé si la première ministre Pauline Marois «veut prendre le risque d'un autre Lac-­Mégantic». M. Khadir a fait référence au déversement d'un autre pipeline d'Enbridge, en 2010, dans la rivière Kalamazoo, aux États-Unis.

Devant les élus, M. Prud'Homme a soutenu que la compagnie a assumé seule la facture d'un milliard de dollars. Si une catastrophe aussi terrible devait survenir, «un cas peu probable», a tenu à faire valoir M. Prud'Homme, Enbridge a les reins assez solides pour passer à travers.

En point de presse, il a fait savoir que l'entreprise dispose d'une ligne de crédit de 300 millions $, à laquelle s'ajoutent des assurances couvrant des dommages pour un montant de 685 millions $. Le porte-parole a souligné que la capitalisation boursière d'Enbridge est de l'ordre de 38 milliards $.

Le dédommagement serait à 100 %, a-t-il dit, à moins qu'un tiers soit responsable. Cela vaut pour le vandalisme dirigé contre la firme ou encore pour un bris provoqué accidentellement par un opérateur de machinerie lourde d'une municipalité ou d'un entrepreneur privé.

Dans un tel cas, a voulu rassurer Éric Prud'Homme, «nous ferions face à la musique. On réglerait la note et on se retournerait contre le tiers ou les tiers [responsables de l'accident] et leurs assurances».

La Chambre de commerce de Lévis favorable

La Chambre de commerce de Lévis présentera son point de vue favorable ce soir devant la commission parlementaire étudiant le projet de renversement du flux du pétrole dans le pipeline.

Pour le président de l'organisme, Jérôme Jolicoeur, le projet d'Enbridge s'inscrit dans la logique du marché du pétrole tout en réglant le problème d'approvisionnement de la raffinerie Ultramar de Lévis.

Après les modifications effectuées cet été, la raffinerie de la Rive-Sud fait partie des plus performantes au monde,

précise-t-il. À son avis, si Ultramar ne reçoit pas suffisamment de pétrole, les opérations ne seront pas compétitives, ce qui aura une incidence sur l'économie régionale.

«Les retombées directes et indirectes de la raffinerie sont majeures autant à Lévis que sur la Rive-Nord», explique-t-il. Il rappelle qu'en 1998, le flux de l'oléoduc d'Enbridge allait de l'ouest vers l'est. Le projet actuel serait un retour à ce qui existait avant. De plus, il juge que le transport de pétrole par pipeline est plus sécuritaire que le transport par train, moyen qu'Ultramar doit utiliser, en plus des bateaux.

La Chambre de commerce aura 10 minutes, mais elle cédera une partie de son temps à Daniel Beaudoin, de la firme Descinco, qui a la raffinerie comme client. M. Beaudoin, comme la Chambre, est favorable aux modifications demandées par Enbridge pour son pipeline.

Avec Yves Therrien




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer